La crise égyptienne en chiffres

Des clés pour mieux comprendre la crise qui sévit actuellement en Égypte.

par
La crise égyptienne en chiffres

Photo : T. Todras-Whitehill/AP/PC

La majorité des 80 millions d’Égyptiens vivent le long du Nil. Un corridor large de 30 km.

Hosni Moubarak règne depuis 30 ans. Il a été réélu pour la cinquième fois en 2005, dans une élection controversée, avec 89 % des voix.

À 12,8 %, le taux d’inflation est un des plus élevés au monde.

En 2008, des centaines d’émeutes ont éclaté devant les boulangeries, en réaction à la hausse du prix du pain.

L’Égypte est le 1er importateur mondial de blé. Seulement 3 % des terres du pays sont cultivables.

Devenir membre d’un des clubs de golf huppés du Caire coûte environ 1 600 dollars. Soit le salaire annuel du travailleur moyen.

Un million de barils de pétrole transitent chaque jour par le canal de Suez, lien stratégique entre l’océan Indien et la Méditerranée.

Les États-Unis versent chaque année 1,3 milliard de dollars en aide militaire au régime de Moubarak.

La chute du tourisme, en raison de la crise actuelle, fait mal : 12 % des travailleurs égyptiens vivent de cette industrie.

Le pays compte 20 millions d’internautes, un million d’utilisateurs de Facebook et 160 000 blogueurs.

Un Égyptien sur trois est âgé de moins de 15 ans.

52 siècles se sont écoulés depuis la fondation du premier État égyptien par le pharaon Ménès.

 

(Sources : AFP, CIA World Factbook, Inside Facebook, Les Échos)

 

Impossible d'ajouter des commentaires.