La « puissance du tourisme » canadien… sans Montréal

par  

La Commission canadienne du tourisme (CCT) vient de produire une vidéo promotionnelle vantant l’importance de l’industrie touristique, au Canada. Sur fond de musique à la Arcade Fire, un flot d’images et de statistiques déferle à l’écran, tandis qu’un aréopage de gens d’affaires y vont de commentaires plus ou moins inspirés afin de « promouvoir le Canada au travers le monde entier » (sic), ce pays étant « vraiment un endroit où les gens rêvent d’y être » (re-sic).

Lancée vendredi dernier à Toronto, cette vidéo a pour but de « mobiliser et de rassembler les membres de l’industrie touristique, et de faire connaître aux gens qui n’œuvrent pas dans ce domaine le potentiel économique du tourisme, en vue de favoriser une meilleure collaboration pour soutenir l’économie canadienne fondée sur les visiteurs », indique le communiqué d’Industrie Canada.

Hormis une intervention de Pierre Faucher, de la Sucrerie de la montagne de Rigaud, et quelques flashs rapides sur la ville de Québec, de plus en plus connue dans le monde, le Québec n’apparaît presque pas dans cette vidéo – du moins, le Québec identifiable. Quant à Montréal, elle n’y figure carrément pas, exception faite de la demi-seconde où on entraperçoit les Tams-tams du mont Royal, une scène dont le cadrage est si serré qu’elle pourrait se dérouler à Buenos Aires ou à Oulan-Bator.

Pour le reste, pas de F1, de Vieux-Montréal ou de survol aérien des grands festivals d’été – qui comptent parmi les plus importantes manifestations du genre au monde -, pas de travelling avant sur les superbes installations lumineuses du Quartier des Spectacles, dont l’impact visuel est de nature à toucher un public universel. (Soulignons en passant que Vancouver n’est pas plus à l’avant-scène, dans cette vidéo.)

Pourtant, après Toronto, c’est à Montréal qu’on accueille le plus grand nombre de touristes, au Canada. Et puisque on parle ici « d’industrie du tourisme », et donc d’affaires, on oublie complètement, dans la vidéo, que Montréal vient elle aussi de vivre une excellente année touristique, et qu’elle est non seulement le premier centre de congrès au pays, mais encore de toute l’Amérique du Nord.

« La renommée mondiale du Canada en tant que destination touristique n’a jamais été aussi importante, dit encore le communiqué. L’année 2010 a été phénoménale pour notre pays, que l’on pense aux Jeux Olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver ou à l’octroi au Canada du statut de destination approuvée par la Chine. »

Fort bien. Mais en déménageant d’Ottawa à Vancouver, avant les Jeux olympiques de 2010, est-ce que la CCT n’aurait pas perdu contact avec la réalité d’une partie de l’Est du pays, ou est-ce que Montréal est tout simplement devenue démodée aux yeux des planificateurs en marketing de la CCT?

16 commentaires à propos de “La « puissance du tourisme » canadien… sans Montréal

  1. En fait, Les villes ne sont pas representees dans le video. Ce n’est pas Montreal comme tel. Je pense que le video est bien fait.

    Répondre

    • C’est vrai que les villes apparaissent peu, mais elles y sont tantôt suggérées (balade en ville du début, Stampede de Calgary…), tantôt bien évidentes (feu d’artifice, vues aériennes de Toronto et de Québec, calèche dans le Vieux-Québec, glissade sur la terrasse Dufferin…)

      Répondre

  2. La « déquébécisation » du Canada s’accélère au même rythme que la « décanadianisation » du Québec.

    C’est un jeu qui se joue à deux et ça ne peut profiter qu’aux souverainistes (indépendantistes ou séparatistes) au Québec et ça ne peut profiter qu’aux francophobes du RoC qui souhaitent finir la « job » commencé le 5 novembre 1981, qui s’est poursuivi le 23 juin 1990 et qui consiste à isoler le Québec et le mettre au rancart de la Constitution et de la société canadienne.

    Avec cette attitude de part et d’autre, le clivage entre les deux solitude n’est pas à la veille de se cicatriser!!!

    Répondre

  3. le plus triste? la piètre qualité du français….

    Répondre

  4. tout à fait d’accord avec Pat.

    Répondre

  5. @SensCommunRugueux:les méchants séparatistes ont le dos large. Quel raisonnement stupide! Je pensais que nos fédéralistes étaient rendus plus loin que ça dans leur réflexion. Mon dieu que ce n’est pas fort. Allez lire de temps en temps les opinions de lecteurs dans différents journaux du ROC quand il est question du Québec. Vous verrez, enfin peut-être pas vous, tout le mépris que ces gens qui nous aimaient tant en 1995 ont de nous.

    Répondre

  6. Je ne vois pas pourquoi nous faisons tout un plat avec le fait que la vidéo ne tente pas de capitaliser d’avantage sur Montréal. Vous êtes vous assis dans le square en face du magasin la Baie? On se croirait réellement à Brooklyn. Qu’avons-nous de si beau à vendre à l’est, au nord ou au sud du Stade Olympique? Quelqu’un a vu quelque chose d’attirant dans Rosemont ou Ahunstic? Verdun…j’imagine que c’est attractif d’un point de vue vacances!? La Formule 1 s’inscrit de moins en moins dans la mouvance des nouvelles valeurs. Plus de baseball à Montréal et, outre le Canadien, que des équipes sportives de circuits professionnels mineurs. Le quartier des spectacles se présentent bien, le quartier international aussi…mais le Vieux MTL et le Jardin Botanique…cela fait 30 ans que Montréal roule là-dessus. Je ne suis pas si étonné que cela, moi.

    Répondre

  7. Oui le Québec n’est pas très bien représenté, mais avez vous vu des « shots » de Régina, Saskatoon, moi non et j’ai visité l’été dernier (2010) de Joliette à Victoria, BC en camping …… donc j’ai vu du pays.
    Je pense que ce vidéo est bien fait, mais il aurait pu être pire, mieux, je ne sais pas mais en tant que québecois, j’accepte les « shots » de la ville de Québec. IL n’y a pas plus d’exposés des maritimes. C’est certain que le Lac Louise est à l’avant plan.

    Répondre

  8. Gary,
    C’est évident que la porte d’entrée du tourisme au Québec c’est Montréal. La question est désormais de savoir si Montréal doit être considérée comme la porte d’entrée du tourisme au Canada. Toronto dispose de 3 terminaux à Pearson et reçoit beaucoup plus de vols en provenance des USA et d’Europe que MTL. Vancouver est une meilleure porte d’entrée pour le marché asiatique et la Chine représente un marché par mal plus stratégique par la porte de l’Ouest que celle de l’est. Calgary est branchée sur le mid-west et reçoit plus de vols provenant de la Scandinavie que MTL. La ville au pays qui compte le plus de lieux artistiques per capita est Edmonton (pourrait vous faire un bon article tiens…) Le Phantom of the opera a tenue l’affiche 7 ans, 6 représentations par semaine, au Pantages Theater de Toronto et…3 semaines à MTL! Après Londres et New York, Toronto est la 3e ville en importance pour les Music hall au monde. Montréal présente certains attraits, nous en convenons tous, mais il faut voyager au pays pour se rendre compte à quel point la métropole quebecoise est en perte de vitesse à plusieurs chapitres comparativement à d’autres villes du pays. On voit pas beaucoup d’asiatiques prendre des photos à MTL…mais gare à qui s’approche de Niagara Falls. La petire route des vins de l’estrie est bien petite comparativement à Niagara wine region ou à la vallée de l’Okanagan. NBA, MSL, MLB…plus hot que CFL…et ligue Tiers II de soccer non? Puis il me semble qu’entre Banff et Ste-Agathe…le choix m’apparait assez limpide…J’aime aussi d’avantage Sheakspeare à Stratford…que Benoit Brière à Terrebonne…

    Répondre

  9. Mmmmm?! Ho là, là! Ni Ottawa ni Montréal. Est-ce que Regina et Winnipeg existent? Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, La Nouvelle Écosse et Terre-neuve et Labrador??? Je pense que le pays est vraiment grand pour le petit ministère de tourisme…

    Répondre

  10. Rien ne me surprend plus de la part de tout organisme gouvernemental canadien. Depuis les JO de Vacouver, cérémonies etc !…(contenu du français) et bien d’autres Berniers et Air Canada qui ne se plie pas à la loi du bilinguisme. Il va même jusqu’à n’émettre les nouvelles qu’en Anglais sur un vol Toronto-Mtl…Hey !…On s’en va à Montréal! Et bien d’autres que l’espace ici m’empêche de mentionner plus avant.
    Merci ! Et venez glisser à Prévost dans les Laurentides, français assuré…

    Répondre

  11. Les Québécois finiront par comprendre qu’il leur faut un pays. NM

    Répondre

  12. Pas rapport. Le Canada, c’est le Canada. Pas seulement Montréal ou la Péninsule acadienne.
    J’en ai appris beaucoup sur mon pays dans cette vidéo. Mais je comprends la frustration. J’habite les maritimes. À la télé ou dans les revues (sauf L’Actualité que j’adore), on dirait qu’il y en a seulement pour le Québec.
    Et disont, en passant, que Montréal, pour y être allée souvent en vacances, n’est pas la capital de l’acceuil.

    Répondre

  13. Donc,c’est le Canada dans sa plus simple expression.

    Répondre

  14. J’ai apprécié cette vidéo. Elle montre le Canada et c’est bien comme ça. Il y a des séquences ou des images de cette présentation que l’on peut coller à peu près à toutes les régions du pays. L’industrie touristiques canadienne n’a pas à rougir de cette vidéo. Quant aux gens de Montréal qui sont encore une fois frustrés de ne pas avoir accaparé le plus grande partie de cette production, dites-vous qu’il y a ailleurs au pays et même au Québec des endroits qui valent bien le Vieux Montréal, la rue Saint-Laurent et ce que vous appelez votre milieu montréalais culturel. De toute façon, les Montréalais auront toujours l’impression d’être le pain et le beurre du Québec et du Canada. Sortez un peu de votre coquille et allez voir ailleurs ce qui s’y passe. On sait jamais, vous pourriez peut-être vivre des expériences plus emnrichissantes et apprendre à vous ouvrir l’esprit aux autres. Sans rancune: de la part d’une ancien Montréalais qui a adopté la Gaspésie pour y vivre sa retraite.

    Répondre

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour pouvoir commenter.