Le resto du jeudi midi : Le Comptoir

par  

Montréal – Pas d’erreur : mon premier resto du jeudi midi de 2011 est un choix dont je suis particulièrement heureux. Décor moderne et chaleureux (mur de brique et tables de bois), accueil plein de gentillesse, ambiance décontractée et, surtout, cuisine impeccable : le Comptoir a tout pour plaire. Ouvert l’automne dernier dans cette partie du boulevard Saint-Laurent qui reprend du poil de la bête (tout près du boulevard Saint-Joseph, dans le Mile-End), il a déjà de nombreux fidèles le soir. Il devrait en avoir tout autant le midi.

La carte, le midi, est simple : trois entrées, quatre plats (dont deux sandwiches probablement très bons), trois desserts. Mais l’établissement s’affichant comme un restaurant « charcuteries et vins », nous ne résistons pas, mon complice table et moi, à une pré-entrée : la planche dégustation de saucissons, jambons et pâtés, des produits maison (oui, oui, faits sur place) qui nous ouvrent délicieusement les papilles. Viennent ensuite une délicate crème de fenouil, pour mon complice, et pour moi une rafraîchissante salade de lolla rossa avec pommes, céleri mariné et oignons rouges. Les plats nous réjouirons encore plus : pour lui, de solides et goûteuses farfadelles au ragoût d’agneau ; pour moi, un pavé de saumon grillé, chaud, déposé sur des nouilles ramen au fenouil mariné, froides.

Nous aurions pu nous arrêter là et sortir fort heureux. Les desserts, pourtant, nous faisaient le coup du laissez-vous-tenter. Nous ne regrettâmes point d’avoir succombé. La tarte aux pommes avec meringue vanillée et tire d’érable éponge était un pur délice ; le petit pot de crème chocolat blanc et cannelle, avec purée d’orange amère et amandes pralinées, était un authentique régal.

À souligner (même si nous ne l’avons dégustée que du bout des lèvres, c’était le midi), une belle carte de vins d’importation privée  – à laquelle mon complice de table, qui ne saurait cacher son faible pour les restos bars à vins, a donné une bonne note. À souligner, également, le pain qu’on nous a servi, la baguette tout bonnement remarquable de la nouvelle boulangerie Guillaume (17, avenue Fairmount est).

Un choix très heureux, donc, que le Comptoir. Dehors, c’était le froid et la neige de janvier. Dedans, le plaisir d’être reçu de belle façon. « C’est agréable et c’est bon, notera mon complice, mais c’est dangereux : j’y passerais l’après-midi plutôt que de retourner à l’atelier. »

De 12 à 15 $ pour l’entrée et le plat principal ; 10 $ pour la petite planche dégustation de charcuteries ; de 3 à 3,50 $ pour le dessert.

Le Comptoir 4807, boulevard Saint-Laurent, Montréal, 514 844-8467

Un commentaire à propos de “Le resto du jeudi midi : Le Comptoir

  1. Bonne charcuterie au gout fin et original, accompagné d’un vin agréable. Un peu bruyant cependant le soir. ET détail d’importance malheureux : les poubelles malodorantes dans la cour.

    Répondre

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour pouvoir commenter.