Désobéir à Jean Charest

par

Duchesneau. Le désobéissant zéro.

Vous êtes un ex-chef de police. Vous êtes plutôt favorable à la loi et à l’ordre, non ? Au respect des lois, des consignes, pour ne rien dire des contrats ?

Et pourtant. La plus grande révélation à ce jour de la Commission Charbonneau est la suivante. La première personne à avoir délibérément choisi la désobéissance civile face au comportement du gouvernement Charest n’est pas un membre de la CLASSE. C’est Jacques Duchesneau.

Invité à mettre son nez dans la toile de malfaisance qui enserre l’industrie de la construction au Québec, Duchesneau en est ressorti avec un rapport accablant. Puis il a compris que les autorités politiques, en la personne du ministre responsable Sam Hamad, allaient en dissimuler les résultats.

On s’attendrait d’un ex-policier devenu inspecteur ad hoc qu’il dise: « Oui chef ! Bien chef ! » L’obéissance, quoi. L’ordre.

Mais Duchesneau fut si révulsé par la possibilité que soit mises sous le boisseau des révélations d’un intérêt public évident qu’il a enfreint les codes et a remis le document à un journaliste.

Une bonne analyse

Duchesneau avait-il raison de croire que le ministre n’allait pas lire le fruit du travail de son équipe et que rien ne serait accompli pour la suite ? Il arrive que nous n’ayons pas de réponse à ces questions hypothétiques. En ce cas, nous l’avons. Le premier ministre Charest nous l’a donnée à l’époque. Car une fois le rapport coulé, en entier, disponible en ligne et imprimé par des dizaines de milliers de personnes, Jean Charest a avoué aux journalistes qu’il ne l’avait pas lu. Pire, il les a avisés que ”ces rapports-là ne sont pas écrits pour aller au bureau du Premier ministre”.

Le mouvement de recul qu’a eu Sam Hamad devant l’existence du rapport, refusant selon Duchesneau d’y apposer même le bout du doigt (peur des empreintes digitales?) était donc une excellente reproduction de l’attitude politique au sommet: on ne veut rien savoir ! on ne veut rien lire !

Une désobéissance civile payante, pour la société civile

On connait la suite des choses. C’est la fuite du rapport Duchesneau, en septembre, qui a rendu intenable la pression publique pour le déclenchement d’une commission d’enquête. Sans la fuite — sans la désobéissance –, pas de pression, pas de commission.

On sait maintenant que l’ex-chef de police est le désobéissant zéro. On sait maintenant que cette désobéissance était indispensable à l’existence de la commission. On sait maintenant que la tenue des audiences de la commission en septembre pousse le Parti libéral à déclencher des élections, avant cette reprise, avant les témoignages. Pourquoi ? Parce qu’on ne veut rien savoir ! On ne veut rien lire ! Ou plutôt, on veut que les électeurs en sachent le moins possible.

Le sondage Léger Le Devoir de samedi l’a montré: les électeurs jugent que la question de la corruption et celle de la crise étudiante sont d’égale importance, pour l’élection à venir.

Que faire ? Suivre l’exemple de Duchesneau !

Jean Charest a décidé de tout mettre en œuvre pour que la question étudiante prédomine. Il déclenchera l’élection à la mi-août au moment de la rentrée forcée des classes et, espère-t-il, d’un maximum de scènes de violence et d’intimidation.

Que faire pour l’empêcher de réussir dans cette stratégie que quelqu’un jugeait naguère « immonde et grotesque » ? Faire comme Jacques Duchesneau et désobéir.

1. Les étudiants doivent être suffisamment instruits par leurs leaders du rôle que Charest veut leur faire jouer dans ce film d’horreur: des manifs et de la casse à la mi-août. Ils doivent désobéir à ce scénario. Que ceux qui veulent retourner en classe le fassent et que ceux qui veulent poursuivre la grève votent sa reprise pour… le lendemain de la réélection d’un gouvernement Charest! Et que dans l’intervalle les étudiants s’investissent dans la campagne électorale, pour les candidats de leur choix.

2. Que les ex ou actuels députés, ministres, attachés politiques, hauts, moyens et bas fonctionnaires, ingénieurs, cadres, entrepreneurs, syndicalistes ou autres, détenant des informations de nature à éclairer la population sur la corruption et la malversation que le gouvernement Charest tient absolument à occulter suivent l’exemple du désobéissant-en-chef Jacques Duchesneau et rendent ces informations et preuves disponibles au premier journaliste venu.

139 commentaires à propos de “Désobéir à Jean Charest

  1. Lucidité quand tu nous tiens ! Bravo pour ces écrits.
    Une seule divergence d’opinion, raconter au 1er journaliste venu est une erreur quand on sait que la majorité d’entre eux sont sous contrôle… Il faut au contraire choisir soigneusement le bon journaliste et ils ne sont pas nombreux, donc ce sera un choix difficile.

  2. Le scénario est tout tracé d’avance: le chaos à l’automne à la rentrée des classes et le gouvernement libéral qui se fait le champion de la loi et l’ordre pour assurer sa réélection.
    En attendant ce grand moment on alimente le feu en démonisant le carré rouge et tous ceux qui y sont sympathiques avec des allusions sournoises et concertées.
    Le bon peuple saura alors pour qui voter en oubliant le triste bilan du gouvernement libéral.
    Charest, pour la sécurité et l’ordre social,voilà ce qui nous attend.
    Quel machiavélisme…..

  3. Et si on se choisissait deux journalistes, un ‘pro’ et un ‘contre’ à qui tout serait envoyé et ensuite communiqué et à la commission Charbonneau et aux médias ?

    Genre, un statut de ‘boîte aux lettres’ anonyme et protecteur de ses sources que leur accorderait la commisaire Charbonneau ?

    Bon moyen d’éviter que certaines révélations ne disparaissent sous le proverbial tapis, non ?

  4. Absolument! Jean Charest veut miser sur les manifestations…rentrons chez nous et investissons-nous pour battre ce gouvernement corrompu. Il sera totalement déjoué!

  5. Dans ce même sondage de Léger Marketing, les intentions de votes sont :

    33 % PLQ, 32 % PQ, 19 % CAQ, 9 % Québec solidaire, 4 % Parti vert, 1 % Option Nationale

    Vous avez raison de souligner que les priorités des Québécois sont : 34 % La corruption, 34 % La question étudiante. Il y a aussi 20 % La propriété des ressources naturelles ce qui ne laisse que 4 % La souveraineté et 2% La langue.

    La question nationale québécoise est donc très secondaire. Fait que…les Québécois, en grande majorité, seraient, confortables dans le Canada et pas préoccupés par l’anglicisation au Québec. Après tout, pourquoi pas ? Why not ?

    Conclusion : Mme Marois ne doit pas trop parler de simple souveraineté « La séparation du Québec du Canada » à la prochaine élection générale, si elle ne veut pas se faire laver le PQ, comme le Bloc l’a été en mai 2011. Les Québécois ne souhaitent pas que Mme Marois crée le pays mais fasse le ménage tout en donnant un léger coup de barre vers la souveraineté du Québec dans un Canada uni.

    Le PI et L’ON donnent la priorité à la séparation du Québec du Canada. Ils attirent respectivement ½ % et 1 % des intentions de votes…pas fort.

    Le PQ, Québec solidaire et l’OP totalisent 41 % des intentions de votes de Québécois souverainistes dont 67 % désirent, quand même, rester dans le Canada.

  6. Ce serait évidemment la voie à suivre pour les associations étudiantes.Espérons qu’ils comprendront qu’ils n’ont rien à gagner à permettre à JJ Charest de se servir d’eux comme paravent pour éviter de parler du bilan d’incompétence et de corruption de son gouvernement.

    Connaissant la malhonnêteté intellectuelle de JJ.Charest il tentera sûrement par tous les moyens de les provoquer pour les faire réagir et pavoisera qu’il a réglé la crise avec sa loi 78..

    Il faudra rire de ces affirmations.Rien ne pourrait mieux le servir à la veille des élections que les scènes émotives de confrontation devant les différents établissements d’enseignement du Québec.

  7. Ne pas oublier que le PQ a les mains sales également ! Voler $10 ne te rend pas moins voleur que de voler $20 ! Ne pas oublier aux prochaines élections

  8. Très bonne idée !

    Il faudrait cependant que les partis d’opposition suivent cette idée et qu’un nombre substantiel de citoyens et de groupes demandent aux associations étudiantes d’appliquer cette stratégie.

  9. Tout à fait! Bravo Jacques Duchesneau. Tout le monde aura compris avec sa déclaration devant Mme la Juge et la commission Charbonneau que nos dirigeants préfèrent ignorer la réalité qu’ils ont créé plutôt que de dire au minimum: nous avons été mous et laissé en place le système.. Ce qui me scie.. c’est cette attitude de crâner devant les faits accomplis et ce, en pleine face d’une population qui les sait lui mentir! Deux mains sur le volant et les oeillères qui se rapprochent ensembles à chaque pas!!!

  10. 10-4.

    Message recu.

  11. Que les journalistes eux-même libèrent les informations qu’ils semblent retenir. Cela au sens de certains béni oui oui ne se dit peut-être pas, mais cela doit ses savoir. Ne sont-ils pas du 5e pouvoir censé être un pilier de la démocratie?

  12. Excellente et ironique analyse, très sage stratégie.

    Et merci encore pour La Droite K.O. Oui le mensonge et la fausseté sont le fond de l’«argumentation» de droite.

  13. « Que ceux qui veulent retourner en classe le fassent et que ceux qui veulent poursuivre la grève votent sa reprise pour… le lendemain de la réélection d’un gouvernement Charest! »
    Hum… Drôle d’idée, car Jean Charest va attendre après la rentrée pour déclencher l’élection, et ensuite rien ne dit quand il va le faire. Et si à ce moment-là il n’y a plus de grève, il va s’attribuer le mérite d’avoir tout réglé. Les étudiants auront beau menacer de la reprendre s’il est réélu, Charest dira que le mouvement s’est essoufflé et qu’il a besoin d’un mandat clair et fort pour venir à bout des récalcitrants. Et devinez qui fera les manchettes… Enfin, imaginez combien il sera difficile de relancer la mobilisation s’il est réélu et qu’il son fameux « mandat clair »! Bref, je ne comprends pas votre stratégie : elle serait commode pour le PQ, mais pour les étudiants, rien n’est moins sûr. À moins que vous ayez d’autres arguments?

  14. Complètement d’accord. Que toute la population du Québec se réveille et que tout le monde aille voter pour enfin faire vraiment changer les choses. Fini les gouvernements pourris, fini la corruption, fini l’obéissance aveugle à des dictateurs corrompus. Il est temps qu’on se prenne en main et qu’on pense à nos enfants et à nos petits-enfants.
    Il me vient en tête la chanson de Zacharie Richard:«Réveille».

  15. Ce qui est le plus incroyable .. C’est que Charest a raison de mépriser l’intelligence des électeurs et de tenter de ce faire réélire, en ce fiant à la mécanique psycho social primitive de ces derniers.

    Charest mettra de l’huile sur le feu, provoquera des évènement violent, au lieu de calmer le jeu, comme devrait le faire un gouvernement responsable.

    Et devant ces images, l’électeur oubliera,..

    1- Que les impôts qu’il payent va en partie directement dans des poches mafieuse contributeurs
    au financement du parti libéral du Québec.

    2- Que pour obtenir un place en garderie, vaux mieux avoir contribuer au financement du parti libéral du Québec.

    3- Que pour obtenir un contrat d’infrastructure ,vaux mieux avoir contribuer au financement du parti libéral du Québec.

    4- Et qu’il ont perdus 3 ou 4 ministres, tous parti pour des raison nébuleuse, en rapport au manquement à l’étique.

  16. Merci M. Lise d’ecrire très clairement votre pensée. J’espère que vous aurez beaucoup de lecteurs et lectrices… Qui comme moi feront lire votre article
    MERCI!

  17. Cette crise sociale qui me semble, à moi, citoyenne ordinaire, une manipulation politique m’a fait penser à une analyse intéressante de Bruno Bettleheim, psychanalyste allemand (ou autrichien, j’avoue que je ne m’en souviens plus et que je n’ai pas vérifié sur Internet)dans son livre intitulé « À coeur conscient » où il démontait les ressorts de l’obéissance du peuple allemand qui a conduit, dans les années ’30, à l’établissement des camps de concentration pour deux types de personnes, les Juifs et, les Tziganes.

    Il est sûr que nous n’en sommes pas là au Québec. Je m’en voudrais de verser, moi aussi, dans la démesure. Cependant, c’est intéressant et opportun d’essayer de comprendre ce qui se passe et, dans la mesure du possible, d’anticiper sur les événements à venir.

    J’en conclus que les recettes pour faire obéir un peuple doivent sans doute se ressembler et que son analyse pourrait inspirer. La stigmatisation du carré rouge et son association, maintes fois répétée, avec la violence, me paraît se situer dans cette ligne.

  18. Je suis heureux de voir que je ne suis plus le seul semble-t-il à avoir remarqué que ce que Jacques Duchesnau a fait, c’est de la désobéissance civile.

    Qui est, bien sûr, le contraire du chaos (désobéir à toutes les lois qui ne font pas notre affaire): Lorsque notre conscience est révulsée par une loi, un règlement ou un ordre, on a tout à fait le droit (pour ne pas dire le devoir) d’y résister et d’y désobéir.
    Le guide ne doit pas être notre intérêt personnel, mais notre conscience.
    (Ainsi, les firmes-conseils qui refusent, avec l’appui de Charest, de se plier à la loi sur les lobbyistes ne font pas de la désobéissance civile, mais de la délinquance approuvée par les autorités).

  19. Bonjour M. Lisée agréable de vous lire votre lecture de la situation est la mienne et de bien d’autres. Effectivement les étudiants doivent entrer en classe en août je crois que les jeunes en sont conscients, ils sont brillants. Concernant votre analyse, on peut élargir celle-ci dans tous les postes de directions de la fonction publique. Pour y avoir travaillé longtemps je peux vous dire que cette façon de gérer s’est infiltrée partout. Tout est camoufler et jamais personne n’est imputable de la mauvaise gestion des fonds publics. Mais je suis estomaquée de constater le % de votes aux libéraux malgré tout ce que l’on sait. La lutte sera difficile, très difficile. M. Lisée la vidéo de Dufort sur FB a engagé un échange bizarre entre M. Steeve Godin et plusieurs commentateurs, cela a commencé hier et ça continu ce matin vraiment étrange. Vous êtes toujours invité à prendre le devant le la scène!

  20. C’est une idée pour les étudiants, mais ils faut comprendre que ceux qui ne retourneront pas en classe vont probablement voir leur session annulé. Une grève fonctionne si tout le monde y participe. Du reste John James Charest à prévu la fin de la reprise de la session hiver 2012 avant le déclenchement des élections. Dans ce contexte que proposez vous? Nous n’abandonnerons pas l’éducation, nous ne lui donnerons pas raison comme quoi il a réussi à nous mater en rentrant tranquillement en classe..

  21. Désobéissance civile la négociation des termes de son contrat que les fonfons syndiqués avaient rédigés en ajoutant des clauses irréalistes? Du nimporte quoi. Le beurrrage et le discrédit de Charest en lui faisant porter du tout et du nimporte quoi pour vous faire du capital politique dépasse les bornes. Charest a défendu le Duchesneau au moment ou les journalistes essaient de le discréditer. Les fonfons du ministère sont ceux qui refusait de lui faire de la place de collaborer. Et finalement sous le couvert d’une entente visant a les rpotégers sous le couverts de la confidentialité et l’absolution de leurs propres délits ils ont accepté de parler. La comission ne portera pas d’accusation mais j’espère qu’il y aura des enquêtes qui mettrons les vrais responsables de l,entretien de ces systèmes au sein des ministères, nos fameux fonfons qui controle le politique, nos complices des syndicats partenaires des mafieux.

  22. Une petite correction : c’est Sam Hamad et non Hammad ou Haddad.
    C’est au mouvement étudiant de choisir sa stratégie. Peut-être aimera-il votre suggestion. Mais dans ce cas, je crois qu’il faudrait attendre que les élections soient déclenchées avant de l’appliquer. Aussi, ce qui est en jeu avec cette lutte et la loi 78, c’est le droit d’association et le droit à la grève du mouvement étudiant. À mon avis, il ne faut pas renoncer à ces droits collectifs.

  23. On est d’accord. Mais j’aimerai soulever un autre point qui constitue a mes yeux l’essentiel debat presentement
    Qui est cette force socio-politique quebecoise possedant a la fois credibilite, experience et charisme, et capable d’unifier le mouvement protestataire sous toutes ses facettes afin d’en constituer un veritable front opposant?
    Ma reponse: malheureusement non.

  24. J’ai un peu de difficultés avec le point 1. parce que je vois cette situation comme un piège; Si les étudiants continuent les lignes de piquetage, le gouvernement les depeindra comme de violents intimidateurs alors que s’ils respectent la loi 78, Charest se présentera en sauveur du Québec avec sa loi. D’un coté comme de l’autre, il sort gagnant. La seule chance qui reste est que la loi soit invalidée par le tribunal avant les éléctions.

  25. Seul le dossier de Pétrolia pourrait suffir à mettre fin au rège de corruption libérale. Le probème, Information innacessible alors que notre propriété gérée par Hydro-Québec (division pétrolière) a été cédée au privé??!! Qui peut faire la lumière?

  26. Il faut prévenir publiquement les associations étudiantes de se dissocier des casseurs que Charest va engager pour diaboliser les étudiants. Les associations étudiantes DOIVENT PUBLIQUEMENT faire la trêve de manifestations et se concentrer sur les élections.

  27. Pouvez-vous svp fournir les coordonnées de journalistes prêts à recueillir et à transmettre adéquatement des informations démontrant l’existence de collusion ?

  28. Science politique:
    «Nous avons reconnu comme la plus élevée la fin de la science politique; car celle-ci s’occupe de rendre les hommes tels qu’ils soient de bons citoyens, pratiquant l’honnêteté.»
    Aristote, Éthique à Nicomaque, Livre I, Chapitre IX, 8. Les québécoises et québécois sont bons citoyens et honnêtes tout; la désobéissance civile est pratiquée à regret. Il n’y a pas qu’une science politique mais plusieurs et celle du PLQ, dans le système actuel poursuit une fin : le développement de la société par le biais du développement économique. La pression économique provient d’avantage des grandes corporations plutôt que des citoyens; voilà, retour à case départ : rappelons la mission des hommes politiques.

  29. Vous avez le choix entre être obéissant ou être intelligent.

    Si vous choisissez d’être obéissant,
    il faut l’être tout le temps,
    pas seulement quand ça fait votre affaire.

    Alors, j’espère que la personne à qui vous obéissez est intelligente,
    sinon vous êtes dans la marde.

    Actuellement, j’ai de bonnes raisons de douter
    des capacités intellectuelles
    et de l’équilibre psychologique
    du premier ministre du Québec et de ses députés.

    Et je pense que la désobéissance civile,
    ça équivaut à de la légitime défense préventive.

    Si vous voulez continuer d’obéir aveuglément
    au gouvernement Charest, c’est votre affaire.

    Mais vous ne pouvez pas m’obliger moi à lui obéir.

  30. M. Lisée, votre billet est très intéressant. En plus, il donne quelques outils pour se sortir des filets que Jean Charest essaie de nous tendre, parce que ce dernier veut gagner ses élections sur le dos de notre ignorance, sur lequel il essaie de miser.

  31. Il me semble évident que Duchesneau a fait la seule chose honnête qu’un citoyen honnête puisse faire : refuser que le pouvoir retienne l’information à son unique profit.

    Je suis continuellement consterné et choqué de savoir que des citoyens qu’on penserait honnêtes refuseront, pour des fins partisanes, de dénoncer les comportements douteux, le mensonge et les stratagèmes et les abus de pouvoirs.

    Comment peut-on ouvrir les yeux de ceux qui refusent de voir. Le phénomène n’est pas nouveau. Platon dans son célèbre «Mythe de la caverne» l’a très bien décrit. Est-ce la crainte, la peur ou l’ignorance qui empêche de regarder la réalité ? Est-ce la volonté de garder un privilège qui pousse nos dirigeants à occulter la vérité ? Probablement que toutes ces réponses sont bonnes.

    Conséquemment, je pense qu’il est important de démontrer que le fait de changer de gouvernement n’est pas en soi une catastrophe et que beaucoup de positif peut en découler.

    Les partis de l’opposition doivent souligner à gros traits que toute la société québécoise a un urgent besoin de se doter d’un nouveau gouvernement honnête qui recherchera les intérêts des citoyens avant ceux du parti et avant l’enrichissement d’un petit groupe d’amis du pouvoir.

    Évidemment, le manque de cohésion des partis de l’opposition, leur diversité et leur recherche maladive du pouvoir, tout cela n’est pas de nature à rendre cohérent, voir même crédible leurs discours. Ici le PLQ mafieux de Charest a nettement avantage à tirer parti de cette division. En un mot, si ceux et celles qui forment l’opposition sont incapables de développer
    un leadership efficace, s’ils continuent de s’entredéchirer entre eux, ils travaillent de fait pour la réélection de Charest et de son parti politique pourri à l’os.

    Personnellement, la seule chose qui m’importe c’est de ne pas me retrouver avec un gouvernement dirigé par un parti politique corrompu et incompétent. Jamais je ne pourrai admettre que le Québec soit dirigé par des politiciens corrompus qui vendent leurs décisions aux plus offrants.

    «Malheureusement, nos politiciens sont soit incompétents, soit corrompus. Quelquefois les deux en même temps, le même jour.»
    [Woody Allen]

  32. Très bonne feuille de route.

    je note en particulier l’importance que les étudiants prennent clairement conscience du rôle que charest leur réserve dans le film estival qu’il s’apprête à tourner, le scénario fut-il grotesque.

    Grotesque en effet cela serait s’il fallait que nous réélisions ce gouvernement corrompu et pourri.

  33. M. Duchesneau a élagué un arbre qui cachait la forêt. Mais la jungle est toujours là. Elle y était déjà bien avant. Parfois moins visible, elle a existé sous tous les régimes: municipal, les scandales actuels sont les enfants de parents très actifs depuis des décennies; provincial: l’UN, le PLQ, le PQ ont tous organisé des collectes plus ou moins légales (la loi sur le financement des partis de René Lévesque a ralenti le courant mais ne l’a pas stoppé). Suivant la célèbre formule de Machiavel reprise par Lord Acton, l’absolu du pouvoir ou sa longévité affaiblit toujours l’esprit de prudence des dirigeants responsables et accentue la corruption qui en découle. Au Fédéral, le  » Scandale des commandites » en est le plus bel exemple, on a puni la faute. Mais attention, la médaille de l’éthique politique a un revers. Toujours à cause des Commandites, (héritage culturel incontournable, un brin judéo-chrétienne tout de même) la morale populaire a mis à la porte les Libéraux fautifs, pour les remplacer par quoi, par des conservateurs extrêmes, (tricheurs eux aussi) mais en plus créationnistes, pour qui le sort du monde est entre les mains libéralistes de Dieu et non de celles des écologiste ou des Keynésiens. Pas sûr qu’on ait gagné au change, ni les générations à venir. Sans prendre parti pour le PLQ, attention à la myopie et à la surdité accentuée par le bruit des casseroles et en dépit des manifestations gigantesques, la majorité des québécois-e-s est pour la Loi et l’Ordre. En dépit des sondages abyssaux de Jean Charest, le Parti Libéral du Québec est toujours en tête des sondages. Mme Marois est en baisse dans les sondage, carré rouge ostentatoire oblige. Quant à M. Khadir, il rivalise désormais avec M. Charest dans l’enfer des sondages. Si Jean Charest démissionne avant les élections, quel que soit son remplaçant, il ne pourra faire pire que lui. Dans tous les cas, ça ne pourra bénéficier qu’au Parti libéral. Seul atout pour le PQ que Jean Charest refuse obstinément de démissionner.

  34. La culture de collusion et de fraude des libéraux est très vieille. En 1972-73, j’avais un ami qui travaillait pour un ministère provincial. Son mandat était de vérifier où allait l’argent de subventions. Un jour, il a découvert que l’argent destiné à une piscine d’une école X s’est retrouvé dans un bloc à logements. Averti, son supérieur lui a conseillé d’oublier… Mon ami a en eu pour quelques temps pour se remettre de cet événement qui lui indiquait que son travail ne servait à rien.

  35. Je suis bien d’accord avec le point de vue de Sylvie Dupont. Les étudiants doivent maintenir une pression constante, sinon Jean Charest se fera du capital politique sur le dos d’une pause de la grève. Et, il ne faut pas oublier qu’avec un retour en classe, la loi78 prévoit l’interdiction de manifester près des écoles. Donc, impossible de se faire voir tout en allant à ses cours. Les étudiants vont se faire oublier et Charest va en profiter. Pour le reste Monsieur Lisée, votre analyse est intéressante.

  36. Vous avez raison et beaucoup de fonctionnaire serait prêt à dénoncer des choses mais il ne le feront pas. POURQUOI ? parce que le peuple québécois sont les premiers à s’attaquer aux fonctionnaires, ils applaudissent quand le gouvernement les coupes dans leur conditions de travail, le peuple québécois a de la misere a comprendre que ce ne sont pas la majorité des fonctionaires qui recoive un pactole comme salaire, bien des gens au privé gagne plus qu’eux. Alors pkoi un fonctionnaire dénoncerait des choses pour ensuite que le peuple applaudissent et en redemande quand le gouvernement sabre toujours dans mes conditions de travail. Et qui protègera le fonctionnaire qui dénonce ? Il y a une loi dans la fonction publique qui interdit de divulguer quoi que ce soit. M.Duscheneau l’a fait lui et il l’a avoué devant une Commission sinon il l’aurait jamais avoué.

  37. Intéressante et très pertinente analyse. Votre proposition est attrayante et j’aime bien cette « désobéissance stratégique » permettant de ne pas entrer dans le jeu d’un Charest qui joue aux incendiaires…

  38. Désobéir à J.Charest comme J.Duchainault l’a faitje lui lève mon chapeau !
    Merci M.Lisée d’ac avec vous !!

  39. Peut-Être que les étudiants devraient ne pas sortir dans la rue et rester calme, par contre,nous les adultes devrions sortir à la place ce d’eux,avec nos casseroles et notre carré rouge.

  40. Que ceux qui veulent retourner en classe le fassent et que ceux qui veulent poursuivre la grève votent sa reprise pour… le lendemain de la réélection d’un gouvernement Charest!

    Non mais vous rbde vous compte de ceci???

    Si LA MAJORITÉ DES QUÉBÉCOIS décident, démocratiquement ( comme dans une vraie démocratie, pas à main levée dan sune assemblée ne reprêsentant que la minorité) de reporer les Libéraux au pouvoir, Lisée dit que vous devriez tenir le Québec en hôtage.

    HONTE A VOUS M. LISÉE. Honte à vous d’encourager les jeunes à bagouer la vraie démocratie et à être des enfants qui, s’ils n’ont pas ce qu’il veulent vont crier, chiâler et tout démolir jusqu’à ce que les parents craquent.

    Et bien M. Lisée, sachez que nous ne craquerons pas!

  41. Jacques Duchesneau désobéit en posant un geste qui ne fait de tort à personnes.

    Les étudiantas désobéissent en cassant des fenêtre,en bloquant des ponts et des route, en saccageant bureau de ministre et université et en lançait des molotovs aux policiers.

    La différences est assez claire.

  42. @ Jean-Marc Boivin

    « chiâler et tout démolir jusqu’à ce que les parents craquent.

    Et bien M. Lisée, sachez que nous ne craquerons pas! »

    Je pense bien que ces étudiants sont plus solides que vous ne le pensez. En tout cas ils sont plus solides que le gouvernement.

    En fait ils ont démoli quoi?

    L’avenir appartient aux jeunes. À eux d’en décider.

  43. David,je suis un homme de 60 ans qui porte le carré rouge.Je marchais sur René-Lévesque me dirigeant vers la biblio.nat. .Je suis passé à côté d’unu file de jeunes policier se préparant à aller rejoindre la manifestation sur Ste-Catherine.ILs ne regardaient passer à côté d’eux en frappant leur matraque dans la main.Ils n’ont pas connu Octobre 70.Mais dans ce temps-là je m’inquiète pour les jeunes qui risquent leur avenir pour les générations futures.On voit que tu n’est jamais descendu dans la rue avec eux. La différence est là!

  44. Si le gouvernement libéral est réelu il y aura plus de casse et plus de violence.Je ne suis pas quelqu’ un de violent mais je vais le devenir.J en ait rien a foutre de vos vitrines,Si vous réelisé le plq preparer vous pour la guerre civile.Vous choisirez votre camps, celui de la mafia libérale ou celui de l’ avenir de la jeunesse québecoise.

  45. @David, à moins que vous n’ayez gobé que la salade offerte par les médias, vous saurez que les casseurs sont une insigne minorité. Rendre une foule immense de gens coupable des actes disgracieux d’une poignée de gens sans civisme- parfois, ça été démontré, des *policiers* déguisés en casseurs – manifeste un grand manque de jugement, monsieur. Vous savez qu’on a filmé des policiers qui cassaient des vitres au milieu de la nuit? La très grande majorité des étudiants sont des gens qui désobéissent comme l’a fait M. Duchesneau, avec civisme et conscience. La différence que vous soulever, monsieur, n’est qu’un sophisme.

  46. @ David

    « Jacques Duchesneau désobéit en posant un geste qui ne fait de tort à personnes. »

    Jacques Duchesneau a agit pour dénoncer le gouvernement qui se vente d’avoir tout fait pour faire enquête alors qu’il a tout fait pour éviter la commission Charboneau.

    Pour ce que tu dis des étudiants c’est faux. Tu n’as aucune preuves. De plus ce sont les policiers qui frappent sur les étudiants et non le contraire.

    On connais ta crédibilité.

  47. Finalement c’est Duchesneau qui est a provoqué la commission et non pas le gouvernement qui l’a voulu.

  48. La stratégie étudiante.
    C’est bien beau tout ça, de suspendre les manifestations, d’attendre le résultat des élections. Mais les étudiants devraient peut-être se prendre une police d’assurance, au cas ou… Ils devraient organiser un déjeuner bénifice au profit du Parti libéral. Comme on l’a déjà vu, il suffit de mettre quelques milliers de dollars au milieu de la table et de faire ses demandes. Du coup, un grand nombre de technicalités adminisatratives peuvent se régler. Comme on l’a déjà vu aussi, il n’est même pas nécessaire de s’identifier. Le port du carré rouge ne serait cependant pas recommandé. Mais il suffit de découper un petit carré rouge dans le coin suppérieur droit du carré pour obtenir un beau L majuscule et rouge rouge libéral.

  49. La désobéissance publique face au gouvernement actuel est en réalité du PATRIOTISME!

  50. David,
    Honnêtement, quel est la dernière solution pour se faire entendre? Les étudiants ont tout essayé, mais le gouvernement a géré cette crise de la même façon la crise étudiante. Mais ces jeunes, sont notre avenir. Pourquoi ne pas en prendre soin? Au lieu de les aculer au pied du mur? J’ai confiance à nos enfants; je suis convaincue qu’ils pourront faire une meilleure société que nous, les BabyBoomers. Mais je considère que Duchesneau a désobéi à une décision gouvernementale qui étaient à l’opposé des valeurs transmises par nos parents depuis des décennies. L’honnêteté et le partage, à l’opposé de la corruption du mensonge et de la tromperie. Et c’est en majorité ce que nos parents de société Québecoise nous ont enseigné.

  51. Si Jean Charest est réélu, il est clair que la situation va dégénérer. J’espère que les Québécois sauront, entre deux moments d’indécision chronique, faire preuve d’un instant de lucidité historique.

  52. Je suis convaincu que Monsieur Duchesneau a joué un scénario très bien élaboré pour laisser croire que Jean Charest n’avait pas le choix que d’accepter une Commission d’enquête. On se souviendra qu’avant la fin de son mandat des rumeurs sur le financement de sa campagne électorale courraient. Une simple recherche sur Google « tony rossi vehitech duchesneau » permet de trouver des informations très embarassantes que le gouvernement connaissait pourtant lorsqu’il l’ont nommé en charge de L’Unité anti-collution.

    La Commission Charbonneau c’est tout comme la Commission Bastarache, le principal intéressé a choisi son juge et l’équipe qui l’entoure. Informez-vous sur qui dirige la Commission Charbonneau, un libéral très proche de Jean Charest.

    Aller voir l’information diffusé sur la page Facebook « Ordre du Carré Violet » dont voici un extrait: « Daniel Bédard, technicien en architecture, est persécuté parce qu’il a osé demander à un ingénieur fautif, un certain XXXXXXXX XXXXXXXXXX de XXXXXXXXXX, de rectifier une erreur de conception sur un plan, ceci dans le but de protéger le public. »

    C’est bel et bien un cas d’ingénieur, cherchez qui a été juge dans cette affaire.

    Informez-vous sur « Daniel Bédard » sur Google c’est à dresser les cheveux sur la tête.

    Je doute que vous aurez encore confiance en cette mascarade de poudre aux yeux encore une fois.

    En ce qui me concerne je n’y croit plus depuis très longtemps.

  53. Cher M. Lisée,

    Vous ne rattez jamais une occasion de cochonner le Parti Libéral…

    Vous écrivez toujours ce qui fait l’affaire des  »souvraineux ».

    Aucun des gouvernements du Parti Québécois ne s’est attaqué aux agissements du milieu de la construction, aucun. Écrivez donc les vraies affaires, au lieu de passer votre temps sur ceux qui font quelque chose…

    Guy Laurin, Laval

  54. Scénario électoral

    Il m’est venu tout à l’heure l’idée d’un petit scénario électoral que j’aimerais partager avec vous. Ce n’est certainement pas un scénario souhaitable pour le Québec, mais ça pourrait l’être pour le Parti Québécois. Et surtout, ça me semble tout à fait probable… Le scénario est le suivant :

    1- Au prochaines élections, le Parti Libéral est élu de façon minoritaire.

    2- Le Parti Québécois n’a que que 1 à 3 sièges en moins et forme donc une opposition forte.

    3- La CAQ fait lire entre 7 et 15 députés.

    4- Québec Solidaire faire élire 2 députés (Khadir et David) tandis que Jean-Martin Aussant est réélu à la faveur d’une entente électorale avec le PQ. Ces 3 députés (ou même ceux de QS uniquement détiennent donc la balance du pouvoir.

    5- Jean Charest est défait dans sa circonscription de Sherbrooke.

    6- On aurait donc à faire à un gouvernement libéral, minoritaire, particulièrement faible et sans chef.

    7- Au lendemain de l’élection, Jean Charest annoncerait sa démission. Jean-Marc Fournier assumerait l’intérim.

    8- L’élection complétée, une entente interviendrait rapidement avec les étudiants à la faveur de ceux-ci. Fin de la « crise sociale ».

    9- Quelques jours plus tard, Pauline Marois annoncerait aussi sa démission, après avoir échoué à former le gouvernement pour la 3e fois consécutive.

    10- Sachant que le gouvernement est très instable, PQ et PLQ ne perdrait pas de temps à remplacer leur chef.

    11- Au PLQ, faute de candidat valable à l’interne, on trouverait quelqu’un de l’externe qui serait assez peu connu du public.

    12- Au Parti Québécois, un consensus se formerait rapidement autour d’un candidat (probablement Bernard Drainville, ou sinon Gilles Duceppe)

    13- Ce nouveau chef prendrait un virage plus indépendantiste et rallierait rapidement Aussant qui dissolverait Option Nationale et ramènerait au bercail certaines personnalités comme Pierre Curzi.

    14- Moins d’un an après l’élection, Québec Solidaire ferait tomber le gouvernement. Le Parti Québécois serait alors porté au pouvoir de façon majoritaire, avec à sa tête un nouveau chef ou premier ministre avec qui tous les espoirs seraient permis.

    Voilà le genre de scénario qui n’a rien d’improbable, je pense…

  55. @ Serge

    Je ne descendrai jamais dans la rue avec les carrées rouges car je suis une personne civilisés qui rejettent la violence et l’intimidation de la rue. En bref, je suis un démocrate.

    Ce qui n’est pas le cas des gens qui porte cet ignoble bout de chiffon rouges.

    @ Jonathan

    Le vandalisme à Montréal causé par des policiers déguisé en casseurs… Quand on est assez fou pour faire ce genre d’affirmation, j’imagine que la prochaine étape est de soutenir que le 11 septembre est le fruit n’ont pas d’Al-Qaeda mais du SPVM.

    @ Youlle

    On a vu assez de geste de violence de la part de gens portant le chiffons rouges pour conclure à leur violence. Pensons seulement aux émeutes du palais des congrès, de Victo ou du saccage de l’UdM (silence de Lisée la dessus).

    La fille à Khadir porte le carré rouge et elle est soutenue par les carrés rouges.

  56. Retour sur le désastre financier de 2008 à la Caisse de dépôt. Plus précisément sur le scandale du papier commercial qui a entrainé un radiation d’actif de 6 milliards.

    Coventree, la petite compagnie au coeur du scandale du papier commercial a été trouvé coupable par la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario d’avoir trompé ses actionnaires et ses clients (décision rendue en oct 2011).

    Or la Caisse a été son principal actionnaire et son principal client ce qui a permis à cette binerie de Toronto de devenir le plus gros producteurs de papier commercial (non-bancaire) au Canada.

    Comment expliquer que les médias du Québec n’aient pas couvert cette histoire (60 fois Vincent Lacroix).

    La question qui tue :

    http://www.vigile.net/La-question-qui-tue,41992

  57. @lagentefeminine # 21

    J’ai régulièrement prétendu que le gouvernement Charest est un gouvernement malhonnête et incompétent que les citoyens doivent dénoncer.

    Votre tentative de porter aux nues votre chef politique préféré démontre objectivement comment vous défendez un gouvernement incompétent.

    Comment en effet peut-on affirmer comme vous le faites qu’après toutes ces années au pouvoir avec les deux mains sur le volant, Charest et tous ses sbires ministres n’aient pas été en mesure de s’assurer la loyauté des «fonfons» comme vous les nommez fort péjorativement?

    Si ce sont les «fonfons » qui mènent le gouvernement comme vous l’insinuez (ce que je ne crois pas …), c’est que ce gouvernement libéral et son chef, JJ Charest, sont les plus incompétents à avoir passé à Québec. Il faut donc, en toute logique, s’en débarrasser.

    «Gouverner ne consiste pas à aider les grenouilles à administrer leur mare!»
    [Michel Audiard]

  58. Attention l’arrêt des grèves et des manifestations serait réutilisée comme une réussite de la politique répressive libérale (loi 78) dans l’opinion publique médatisée… Je crois qu’il faut continuer de manifester en se donnant des rendez-vous toujours plus pacifiques et créatifs! Voir la manifestation de 40 000 personnes à Montréal ce week-end après le spectacle de Locolocass!

  59. @ Jean-Marc Boivin #40

    Votre aveuglement à endosser les méfaits politiques, sociaux et moraux de ce gouvernement est tristement remarquable. Faites-vous parti de ceux qui, comme le disaient mon père et le sien également, voteraient même pour un cochon s’il était peint en rouge avec les lettre PLQ ?

    J’ai bien hâte de lire vos réactions si les témoignages à la commission Charbonneau continuent d’aller dans le même sens que celui de Duchesneau …

    «La petitesse nous rassure, car elle exige peut, mais il n’en est pas ainsi de la grandeur, qui exige beaucoup.»
    [André Pronovost]

  60. @ David # 41

    Allez dire ça au gars qui a perdu un oeil après qu’un policier lui ait lancer une grenade.

    Ça je suppose que ce n’est pas de la violence !

    «Ce qu’exige tôt ou tard le plus fort, ce n’est pas qu’on soit à ses côtés mais dessous.»
    [Georges Bernanos]

  61. @ Guy Laurin # 54

    En tant que fédéraleux, comment vous sentez-vous de défendre un parti politique, le PLQ et son chef plus près des mafieux que des citoyens. Est-ce là l’idée que vous vous faites de la démocratie, de l’honnêteté et de la compétence que doit avoir un gouvernement.

    Si en tant que fédéraleux vous êtes prêts à accepter toutes les horreurs mafieuses juste pour rester dans le plus beau pays du monde avec ses Rocheuses et sa pollution bitumineuse, alors votre pays ne peut pas être le mien.

    «Lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.»
    [Confucius]

  62. @ David
    Vous écrivez : «Je ne descendrai jamais dans la rue avec les carrées rouges car je suis une personne civilisés qui rejettent la violence et l’intimidation de la rue. En bref, je suis un démocrate.»

    N’est-ce pas le symbole d’une bombe dont la mèche est allumée que vous nous présentez avec votre nom ? J’y vois là une « certaine » contradiction explosive. Non ?

    « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose. »
    [Voltaire]

  63. de la petite politique de ti-coune par un premier ministre ti-coune pour des citoyens ti-coune pret a croire n’importe quoi pour pouvoir dormir tranquille encore 4 ans ,c’est juste qu’une connerie répété 5000 fois ne devient pas vérité david.

  64. @ Denis Drouin (# 63):

    « Allez dire ça au gars qui a perdu un oeil après qu’un policier lui ait lancer une grenade. » (sic)

    Bullshit!

    L’enquête est en cours et selon les dernières informations, ce serait plutôt un pavé ou une brique lancée par vos anarcho-gauchisto-séparatistes qui aurait fait ce malheureux dommage.

    Avez-vous remarqué qu’on ne l’entend plus le gus en question?

  65. Paquet de mauvaises nouvelles pour nos anarchistes ce matin:

    1- Là où une éminence grise séparatiste (une vraie, celle-là!), Joseph Facal, demande à la Castafiore d’enlever le carré rouge parce qu’il lui porte définitivement ombrage:

    http://www.journaldemontreal.com/2012/06/17/svp-enlevez-le-mme-marois

    Extrait: « Ce pourrissement généralisé du climat ne fait qu’un gagnant : Jean Charest. Le sondage Léger Marketing – Le Devoir de samedi est parfaitement clair : toutes les tendances sont maintenant favorables au PLQ. »

    Un GROS merci à Pauline!!!

    2- Là où L’OCDE donne raison à Jean Charest sur les frais de scolarité:

    http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/alain-dubuc/201206/18/01-4535886-locde-est-contre-le-gel.php

    Extrait: « Et que dit l’organisme international (OCDE)? Il donne totalement raison à tous ceux qui estiment que les hausses des droits sont raisonnables,socialement justes, et sans effet sur l’accessibilité. »

    Et VLAN!!! En pleine gueule les anarchistes de la CLASSE!!!

    Alors…on fait quoi? On manifeste contre l’OCDE maintenant?

  66. Tous les jours, beaucoup de citoyens défient allègrement les lois. Limite de vitesse non respecté, stop ignoré, etc, travail au noir, etc quand la loi est si abusive, le bon peuple suit !!! le nouveau messie du nom de Charest. L’analyse du petit peuple est tellement moche, qu’il faut s’en désoler.

  67. Vous êtes de bon conseil. Espérons seulement que les étudiants en grève l’entendra. Faisons disparaître ce gouvernement et vite.
    Et de grâce, appuyons le groupe citoyen qui désire un front uni. (www.unfrontuni.org).
    Carole Smith

  68. @ François 1 # 67

    N’importe quoi ! Bien sûr l’enquête de la police sur la police durera sans doute deux ou trois ans.

    «La bêtise est infiniment plus fascinante que l’intelligence.
    L’intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n’en a pas.»

    -Claude CHABROL

  69. François 1

    Ce n’est pas un pavé qui a crevé l’oeil de Francis Grenier mais bien un éclat de grenade assourdissante. Contrairement à ce qu’affirmait le Journal de Montréal, ces grenades ne sont pas faits en carton mince, mais en caoutchouc avec des paroies épaisses d’environ 1/4 de pouce (j’en ai un échantillon chez moi.) En plus, aucun manifestant n’a lancé de pavé le 7 mars aux bureaux de Loto-Québec, j’y étais pour des photos et les seuls agresseurs cette journée là furent les policiers.

  70. Duchesnau n’a pas cassé des vitres, attaqué le métro ou manifesté dans le vide à répétition pour montre son opposition. Il a parler aux médias et il a laisser les gens se faire leur idée. Pas mal plus civilisé que les « zetudiants ».

  71. M. Lisée,

    Avec votre rubrique «Union des souverainistes : la fenêtre est-elle fermée?» et aujourd’hui celle-ci, sentirais-je un vent de panique qui nourrit votre crainte de voir le parti Libéral du Québec accéder, pour un quatrième mandat consécutif (ce qui serait tout un exploit dans l’histoire du Québec moderne), même aussi minoritaire qu’il puisse être, à la tête de l’État québécois?

    Commenceriez-vous à faire dans vos frocs M. Lisée?

    (Nul n’est besoin de censurer cette dernière question comme vous avez fait dans l’autre rubrique. Elle demeure tout à fait pertinente.)

  72. @ Carole Smith (# 70):

    …et on le remplace par QUI le gouvernement en place déjà?

  73. J’ai lu bon nombre de commentaires favorables et défavorables pour cet article  »Désobéir à Jean Charest… »
    Moi,ce qui m’inquiette,ce n’est pas la contestation des droits de scolarités,la Classe ect….
    Non!
    C’est de voir qu’il y a de plus en plus d’aveugles et de sourds qui composent notre peuple du Québec.
    Comment ne pas comprendre que le présent gouvernement au pouvoir est corrompu,incompétent et que son chef,très rempli de sois-même voir même Baveux.
    Avez-vous entendu les mensonges dans le message télé de une minute enrégistré par Charest?
    C’est pas possible d’avoir le culot de dépenser des argents pour venir nous raconter des mansonges.
    Charest,ta campagne de peur à la Bourassa,elle ne nous fait pas peur!
    À 66 ans,je ne suis pas aveugle et sourd!
    Ta réussi à me faire changer et hair le parti Libéral.
    J’espère de les sourds et aveugles vont finalement écouter et voir vraiment les petits jeux de Charest d’ici la mise en boîte de leurs votes……

  74. @François 1

    L’OCDE est favorable à la hausse des frais de scolarité, mais ne connaît pas le contexte québécois. Il n’entre pas dans son propos de questionner le type de gestion qui sévit au sein de nos universités, elle ne s’intéresse pas aux revenus et aux avantages des gestionnaires ainsi qu’à leurs diverses primes, elle ne s’interroge pas sur le fait que nos universités soient mieux financées que la moyenne canadienne et ne se penche pas sur la question de l’incontournable ménage qu’il faut impérativement faire dans leur gestion, avant de décider d’y investir de l’argent frais.

    Il est à remarquer que l’OCDE déplore la contre-performance du Québec au niveau des études supérieures et que, plutôt que d’opter pour un gel des frais de scolarité, elle recommande une amélioration du système de bourses, afin de permettre un meilleur accès aux études supérieures pour les classes moins favorisées. Cela évidemment ne peut se faire sans une augmentation du financement public, car l’augmentation des frais de scolarité qu’on veut imputer aux étudiants ne concerne que l’amélioration (prétendue) de l’enseignement et un meilleur financement de la recherche.

    La position de l’OCDE est donc une question de principe. Elle favorise l’augmentation des frais, mais elle recommande aussi le développement d’un programme incitant les jeunes des milieux moins favorisés à opter pour les études supérieures, de manière à améliorer la performance du Québec à cet égard.

    Il est étrange que vous fassiez la publicité de la position de l’OCDE, celle-ci exige en effet des investissements considérables de fonds publics. Il faudrait beaucoup d’argent pour mettre en place un programme de bourses qui réussisse à amener suffisamment de jeunes dans nos universités, de manière à combler notre retard, celui-ci étant perçu par l’OCDE, comme par tous les organismes économiques, comme très préjudiciable à l’avenir du Québec.

    Donc l’OCDE ne dit pas qu’il faille augmenter les frais, les faire supporter par les étudiants et continuer avec un programme de prêts où les bourses sont presque totalement absentes, elle dit qu’il faut augmenter les frais, tout en s’assurant d’améliorer l’accessibilité par la mise en place d’un programme de bourses conséquent.

    L’OCDE ne vous supporte pas dans votre je m’en foutisme, dans votre individualisme et dans votre nombrilisme. Elle vous dit que si vous voulez un avenir pour le Québec, il faut investir et si vous n’investissez pas dans les frais, il vous faudra investir dans les bourses.

    Même l’OCDE se rend compte qu’un peuple insuffisamment éduqué ne peut espérer des lendemains qui chantent et que l’éducation c’est aussi une affaire publique.

    Vous qui aimez bien, quand cela fait votre affaire, souligner les propos de certains organismes internationaux, j’attire votre attention sur ceux de Michael Kumhof, un économiste senior du FMI.

    « Dans un article coécrit avec Romain Rancière en 2010, Kumhof fait valoir que l’augmentation des écarts de revenus a conduit à une augmentation des ratios d’endettement des ménages. Les nations avec des disparités de revenus importantes ont tendance à avoir des quotas plus élevés de dette, les plus importants secteurs financiers et, souvent, les déficits commerciaux plus grands. Les 5 % les plus riches de la population prêtent une partie de leur richesse aux 95 % restants via un secteur financier hypertrophié. Les riches essayent de trouver des façons d’investir leurs surplus de richesse, tandis que la majorité, moins bien lotie, essaye de maintenir son niveau habituel de consommation, qu’elle ne peut plus se permettre d’avoir. Le résultat est que l’endettement a augmenté et qu’une crise de la dette s’est progressivement constituée. La seule façon de minimiser durablement cette dette est de réduire l’inégalité des revenus. »

    Je vous laisse le soin de lire cette entrevue sur le blogue d’Olivier Berruyer où figure aussi le lien vers deux articles de Kumhof, « Endettement et inégalités » et « Inégalité = endettement ».

    http://www.les-crises.fr/sources-crise-inegalites/

  75. Pour ceux qui mentionnent l’OCDE, ils devraient peut-être vérifier à la source au lieu de perroquer (néologisme) les propos de leurs commentateurs favoris:

    http://www.oecd-ilibrary.org/sites/eag_highlights-2011-fr/03/06/3-9.html?contentType&itemId=/content/chapter/eag_highlights-2011-26-fr&containerItemId=/content/serial/20763956&accessItemIds=/content/book/eag_highlights-2011-fr&mimeType=text/html

    On voit bien que le Canada a déjà une place peu enviable en terme de frais de scolarité (le Québec est à un peu plus de 2000$) et l’augmenter comme le suggère Charest ne fera que nous élooigner du peloton de tête.

    Dans une économie du savoir, réduire l’accès au savoir, c’est scier la branche sur laquelle on est assis…

  76. Totalement d’accord M. Lisée.

    Appelez donc les leaders étudiants pour leur faire part de votre texte et voyons si Gabriel Nadeau-Dubois se préoccupe vraiment de son association étudiante ou s’il aime seulement se voir à la télé…

  77. @ François premier

    « Extrait: “Ce pourrissement généralisé du climat ne fait qu’un gagnant : Jean Charest. Le sondage Léger Marketing – Le Devoir de samedi est parfaitement clair : toutes les tendances sont maintenant favorables au PLQ.”

    Facal qui ébloui les dretteux explique que Charest est à côté de la trak.

    Il reste trois mois avant les élections. C’est long trois mois en politique et tous les revirements sont probables. Reste à savoir si la propagande libérale de aimé PM libéral tiendra le coup.

    Les étudiants eux ont la vie devant eux 35 ans de plus que votre PM préféré. Alors même si les libéraux sont élus les jeunes ne changeront pas et les libéraux descendront plus profondément dans le baril.

    Quant à votre référence d’Alain Dubuc, sa crédibilité est nulle tous sachant qui le commande. Vous savez très bien que ceux qui se prétendent de la droite la petite droite du Québec ment à tour de bras

    Au mois de septembre ce sont les étudiants de l’Ontario qui veulent faire la même chose qu’au Québec. Le phénomène est mondial.

    Les gens en ont assez du 1% partout sur la planète et les USA sont en ruine.

    Les Asiatiques doivent rire.

  78. François 1 :
    juin 18, 2012 à 11:06

    @ Carole Smith (# 70):

    …et on le remplace par QUI le gouvernement en place déjà?

    Les gens peuvent s’engouffrer très soudainement dans un parti : ex. Syrisa en Grèce 3 p. 100 il y a à peine quelques années 30 p. 100 aujourd’hui.

    ….
    Quand les maisons que les gens ne pourront plus rembourser reviendront en masse sur le marché (et quand les détenteurs de propriétés qui les désinscrivent pour ne pas les vendre « à perte » chercheront à s’en débarrasser en panique avant la chute), le Canada et le Québec seront dans une situation à l’espagnole.

    Combien de ces propriétaires que l’on voit passer leur vie à bavarder dans les cafés du Plateau à causer de leurs locataires qui les font vivre (ils n’ont pas d’autre « travail » ni d »autres « salaires » que cette rente extorquée à d’autres personnes) vont se mettre à pousser des cris d’orfraies parce que les gens seront devenus incapables de payer leurs loyers exorbitants?

    Alors, il n’y aura pas seulement 30 p. 100 de la population dans la rue mais beaucoup, beaucoup plus.

    Le secteur de la construction représente au Canada 27 p. 100 de la population active. Vous avez bien lu : 27 p. 100 ! Grâce à l’endettement des ménages (y compris des locataires qui sont obligés de suivre pour pouvoir se loger), ce qui n’est pas « tenable » à long terme.

    Cette économie fictive (qui repose sur l’idée que l’immobilier serait un « revenu ») fait sérieusement jaser ici et là.

  79. @ David

    « On a vu assez de geste de violence de la part de gens portant le chiffons rouges pour conclure à leur violence. »

    Vous n’êtes même pas capable de donner d’exemples ou de preuves. Ce ne sont que des oui-dires.

    C’est la police qui frappe ILLÉGALEMENT et on peut le constater sur des centaines de vidéos et absolument pas le contraire.

    La police n’a pas le droit de se servir de ses armes exception faite que si son intégrité physique est menacée, ce que vous ne pouvez pas prouver parce que sa n’existe pas dans les manifestations. Donc vous soutenez un gouvernement libéral qui ne fait pas observer la loi parce que sa fait votre affaire. Nous savons tous que les libertariens supportent la grosse police agressante pour protéger leur culte et leur bas de laine, avec 23 piasses et quatrevingt trois cennes et ce qui pourrait être leur propre violence verbale.
    +++

    « Pensons seulement aux émeutes du palais des congrès, de Victo ou du saccage de l’UdM (silence de Lisée la dessus). »

    Tu disait au centre ville de Victo et maintenant tu es rendu au palais des congrès « virgule » de Victo. C’est à croire que tu ne sais même pas où est Victoriabille et que jamais tu n’as jamais mis les pieds à cet endroit.

    Je serais très gêné d’étaler mon ignorance de la pareille sorte. C’est toi qui devrait garder le silence et non pas JFL. Tu ne sais pas de quoi tu parles.

    Tout ce qui t’intéresse est faire de la propagande anti-québécoise et de la propagande au profit des grands financiers aux dépends de de ta propre personne.

    Mais, est-tu payé pour le faire et combien?

  80. @ Phazon (# 72) & @ Denis Drouin (# 71):

    Je répète: Bullshit!

    C’est comme cet autre invraisemblance colportée par les anarchistes en mal de publicité où un manifestant qui était « mort » suite à une « agression sauvage » des policiers et guess what? Ô miracle, il est, d’un coup de baguette, sorti de l’hôpital avec quelques égratignures bénignes, totalement surpris d’avoir été déclaré mort par les anarchistes…

    N’importe quoi!!!

  81. @ Nicolas Paillard (# 78):

    J’imagine que vous avez dû remarquer que les pays ayant les droits de scolarité les plus élevés sont également ceux qui comptent les meilleures universités au monde.

    Un diplôme en Sciences molles de l’QUÀM…ça impressionne qui au juste à l’extérieur des cercles déconnectés du Québec?

    Par contre, celui de Cambridge, d’Oxford, du MIT, etc…

  82. De bonnes idées, avec un petit bémol cependant.

    Jacques Duchesneau ne doit plus rien à personne. Il a sa grosse pension de la police, garantie jusqu’à la fin de ses jours. Il n’a pas vraiment besoin de couvrir ses arrières. Peut-on en dire autant d’acteurs encore actifs; qu’ils soient ministres, hauts fonctionnaires ou entrepreneurs? Pas sûr que les langues se délieront aussi facilement dans leur cas.

    Ça serait bien si les étudiants, du jour au lendemain cessaient de manifester. Le calme revenu, quelques semaines de vacances ayant passé, plus grand monde n’accorderait de crédibilité à Charest lorsqu’il parle de « violence et d’intimidation » ses sujets fétiches. Il faudra cependant composer avec les groupes anarchistes qui ont des visées tout autre que la lutte contre la hausse des frais de scolarité; groupes que Charest associe un peu trop facilement aux étudiants. Il faut aussi prendre en compte les possibles actes de perturbations provoquées par les autorités elle-même. Sans l’affirmer, beaucoup d’indices dans l’histoire récente et un peu plus lointaine ont démontré que des « inside jobs » ca existe ici aussi.

  83. Jacques Duchesneau a de la difficulté à corroborer convenablement certains passages de son rapport. À mon avis, la crédibilité de tout son rapport est remise en question. Son rapport ne semble pas avoir la rigueur nécessaire. Il est un homme qui aime être le centre d’attention.

  84. Le haut commissariat aux droits de l’homme s’en prends à nouveau à la loi 78, qui place le Québec au niveau de la Syrie et du Congo quand au respect de la liberté de manifester et d’exprimer un point de vue.Je crois que les mots qu’ils ont utilisés est : situation préoccupante pour traduire leur pensée sur ce qui se passe au Québec.
    Dangereux M .Charest pour les libertés civiles?
    Personnellement je crois qu’il n’y a rien à son épreuve et je me questionne sur la raison de la démission de Madame Beauchamp du parti libéral.
    Comme vous le dites il est impératif que les étudiants fassent un repli stratégique au mois d’août. Retour en classe et effort mis dans les élections ne serais-ce que de faire sortir un vote massif chez tous les jeunes

  85. Pas surprenant que L’OCDE appui Jean Charest, une petite recherche qui nous mêne directement au cabinet d’avocat préféré de Jean Charest soit Heenan Blaikie qui compte parmi les leurs des juristes de renommée nationale et internationale. Ceux-ci comprennent le très honorable Jean Chrétien, C.P., C.C., O.M., c.r., Ad. E., ancien premier ministre du Canada; l’honorable Donald J. Johnston, C.P., O.C., c.r., cofondateur du cabinet, qui fut Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris; l’honorable Michel Bastarache, C.C., juge de la Cour suprême du Canada pendant plus d’une décennie; l’honorable John W. Morden, ancien juge en chef adjoint de l’Ontario; l’honorable René Dussault, O.C., O.Q., MSRC, Ad. E., juge à la Cour d’appel du Québec pendant près de deux décennies; Pierre Marc Johnson, G.O.Q., MSRC, ancien premier ministre du Québec; l’honorable Martin Cauchon, C.P., ancien ministre du Revenu national, ancien ministre de la Justice et ancien procureur général du Canada et André Bureau, O.C., ancien président du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et président du conseil d’administration d’Astral Media.

    Mentionnons enfin qu’un autre ancien premier ministre canadien, le très honorable Pierre Elliott Trudeau, a été avocat-conseil auprès de leur cabinet pendant les 16 dernières années de sa vie, après sa carrière politique.

    Concernant Donald J. Johnston.

    L’honorable Donald J. Johnston, C.P., O.C., c.r., s’est joint au groupe de droit des affaires internationales de leur bureau de Montréal en 2006, après avoir passé dix ans comme Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris.

    Pendant toute sa riche carrière, Me Johnston a alterné entre ses deux passions : le droit et la politique. Diplômé à titre de « médaillé d’or » de la faculté de droit de l’Université McGill en 1958, il poursuit ensuite des études supérieures en économie et en sciences politiques à Grenoble. De retour au Québec, il pratique le droit des affaires et le droit fiscal pendant plusieurs années. En 1973, avec Roy Heenan et Peter Blaikie, il fonde Johnston Heenan Blaikie, première incarnation de notre cabinet. En 1978, il devient député de Westmount à la Chambre des Communes. Au sein du gouvernement Trudeau, il occupe successivement les postes de président du Conseil du Trésor, de ministre d’État chargé des Sciences et de la Technologie, de ministre d’État chargé du Développement économique et régional et de ministre de la Justice et procureur général.

    Il reprend la pratique du droit chez Heenan Blaikie en 1988, avant d’accéder, en 1990, à la présidence du Parti libéral du Canada, qu’il mène à la victoire en 1993. L’année suivante, à la recommandation du très honorable Jean Chrétien, alors premier ministre, Me Johnston pose sa candidature au poste de Secrétaire général de l’OCDE. À l’issue d’une compétition âprement disputée, il est élu en novembre 1994.

    Premier non-Européen à occuper ce poste prestigieux, Me Johnston a commencé en 1996 un mandat qui fut reconduit en 2001. Pendant ses dix années en poste, il a donné un nouvel élan au plus influent organisme économique international. Sous sa direction, l’OCDE, porte-parole de 30 nations parmi les plus développées sur le plan économique, a tissé des liens avec plus de 70 pays non-membres et a développé des programmes sur mesure à l’intention de la Russie, de la Chine, du Brésil et de l’Inde.

    Bien que l’OCDE soit un forum pour les politiques macroéconomiques, elle touche aussi à la plupart des questions économiques sous-jacentes, telles que les marchés financiers, le commerce et l’investissement, la fiscalité et la gouvernance d’entreprise.

    Sous l’impulsion de Me Johnston, l’OCDE a fait figure de leader mondial avec l’instauration des Principes de gouvernement d’entreprise, qui se sont imposés comme norme internationale, de même qu’avec la révision des Principes directeurs pour les entreprises multinationales, fondement de ce qu’on appelle maintenant la responsabilité sociale des entreprises. L’Organisation a également pris les devants dans la correction des pratiques fiscales internationales dommageables, l’harmonisation internationale des politiques sur la concurrence et la promotion du développement durable, préoccupation que Me Johnston a introduite dans le programme de l’OCDE peu après son entrée en fonction.

    Les recommandations de l’OCDE en ce sens ont été d’une importance capitale relativement à l’adaptation des nations aux défis de la mondialisation, tout en leur permettant d’en tirer un maximum de retombées favorables.

    En juillet 2008, Me Johnston a été nommé officier de l’Ordre du Canada, pour sa contribution à la fonction publique canadienne ainsi que ses réalisations à l’OCDE.

    En 2011, le gouvernement français l’a nommé officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur. (Tout comme Charest)

    Avouons que les liens entre L’OCDE et le gouvernement Charest ainsi que de la famille Desmarais sont très proche.

    Source

    http://www.heenanblaikie.com/fr/firmProfile

  86. François 1

    Désolé, mais la bullshit tu la colportes. Aucun pavé n’a été lancé le 7 mars par les manifestants. Des grenades par la police oui, mais aucun pavé.

    Concernant le gars déclaré mort par erreur, sa violente arrestation et le coup par derrière qu’il a subi, combiné avec le manque de transparence du SPVM dans ce dossier auront ouvert la porte à toutes les spéculations. Heureusement le gars va bien, il a été chanceux.

  87. Tout à fait d’accord avec vous, il va falloir que tous nos jeunes prennent du recul pour aller voter calmement lors des élections.

    Charest est machiavélique et très dangereux.

    Aujourd’hui la Loi 78, Dieu seul sait ce qui nous attend demain !

  88. Pauline aurait decidé de désobéir à Lisée en ne portant plus le carré rouge. In your face!!!

  89. @Denis drouin comment pouvez-vous défendre celle qui s,est accoquiné avec les chefs syndicaux pour faire perdre la session et détruire la paix sociale pour l,arrivisme politique.
    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/338376/des-cadeaux-de-tony-accurso-a-michel-arsenault
    http://www.nonauxhausses.org/membres/
    http://economie.lefigaro.fr/_conjoncture/financement-syndicats.html
    Et cest pareil dans tout les pays très syndiqués ils veuelent tout controler et leurs liens avec la mafia ne sont plus a démontrer. Alors je voterai pour le parti qui met en place des mesures pour combattre le controle de l,état par les syndicats et la mafia.
    Et vous ne comprenez pas? Moi ce sont les gens comme vous qui veuelent leurs donner les clés du parlement que je ne comprend pas. Vivre dans une dictature non merci pas pour moi.

  90. @ François #84

    C’est quoi au juste pour vous des sciences molles?
    Le droit? L’administration?

    Je trouve tellement déplorable que des gens qui aiment se lire puissent tomber aussi bas. La beauté et la force d’une civilisation est justement la différence du chacun. Quand on en est rendu à sectoriser et cataloguer les gens en fonction de leur métier, il me semble que cela frôle le délire sociale.

    Le gouvernement libéral est truffé d’avocats et d’administrateurs et voyez le degré d’incompétence atteint!

    Mais c’est vrai, pour pouvoir frauder, il faut connaître les lois et surtout savoir les contourner.

  91. @ Youlle

    Tient, une preuve vidéo de la violence des carrés rouges:

    http://vimeo.com/40271272

    En passant l’émeute du palais des congrès le 20 avril et l’émeute de Victo c’est le 4 mais…

    Un peu de confusion de ta part… Porte un peu plus attention lors de tes lectures…l

  92. Cette vidéo de M.Charest visant un électorat cible semble venir appuyer la thèse une fois de plus du calcul électoral à travers la crise étudiante découlant dans une certaine agitation de la paix sociale. Elle est bien blanche et javellisée la chemise de M.Charest presque’ aseptisée…….de la vraie réalité……

    Bien sûr le Québec n’est pas le Chili de Pinochet, l’Égypte de Moubarak, la Birmanie d’Aung San Suu Kyi ou encore la Libye de Kadhafi mais on sait, on connaît, de plus en plus certains problèmes, certaines difficultés de la classe moyenne émoussante à ses deux extrémités des pays industrialisés, démocratiques en passant d’abord par le G8 et bientôt dans quelques années, le G20 incluant Chine, Inde, Mexique et Brésil pour n’en citer que quelques-uns face à un système économique boursier et monétaire semblant vouloir emprunter des avenues parfois beaucoup trop spéculatives et oligarchiques au détriment de l’intérêt et du bien commun……
    Le gouvernement Charest, après 3 mandats de suite tout en sollicitant un 4e de plus en plus de façon vicieuse genre Caisse de Dépôt……Un gouvernement, ce gouvernement responsable ?……Responsable du gaspillage de $400 millions de l’Îlot voyageur, de la hausse de la dette québécoise de $85 milliards depuis 2005, d’une hausse tarifaire de quelques $7milliards aux contribuables québécois depuis 2003, de quelques $50 milliards de richesses pétrolifères de l’île d’Anticosti vendues à des intérêts étrangers ( dont Power Corporation possède nombres d’actions…..), du déni du Ministre Hamad d’un certain rapport Duchesneau sur la corruption et la collusion dans la construction, du laxisme et de la condescendance de ce même gouvernement dans le conflit étudiant……tout ça pour ne citer que quelques éléments de grande responsabilité et d’apparente intégrité de ce gouvernement……???

  93. Cela me désole de voir tant d’aveugle sur cette rubrique, ou comme ce genre de comportement est généralisé, il y en a plusieurs qui en bénéficie et veulent pas lâcher le gâteau.
    Charest est un rejet du PCC qui a été grassement payer pour faire du PLQ un PCQ.
    Que Duchesneau ne veulent pas dévoiler ses sources, je trouve cela très bien c’est une promesse qu’il tient. Qu’il aie pas tellement de preuves pour le moment importe peu, son mandat était de découvrir la connivences et les stratagèmes, pas d’arrêter du monde…

  94. Il est un EX-policier, EX=il en est sorti, il a la liberté de faire ce qu’il veut, mais le fait-il aussi responsablement qu’il le doit, pesant toutes les conséquences positives et négatives qu’il génère en temps de crise??? J’en doute… comme beaucoup, le cynisme mène et non l’objectivité!

  95. @ lange (# 93:

    Sciences molles: sciences qui ne mènent sur aucun débouché rentable pour la société québécoise comme Beaux-Arts, Arts dramatiques, Sciences humaines, Théhâtre, Sciences sociales, Sciences politiques, etc…

    Bref, à peu près tout ce qui grenouille avec des bouts de chiffons rouges. Les 35% qui tapochent sur les casseroles alors que les autres, les besogneux, utilisent leurs casseroles pour…faire cuire de leur nourriture.

  96. Paul Robert : votre In your face, c’est pas de la violence verbale ça non ?

  97. David

    Ton vidéo n’est pas une preuve que les carrés rouges sont violents. Ce que l’on voit dans ce vidéo n’est pas de la violence, c’est du vandalisme sous l’impulsion de la colère, point. Au nombre qu’ils sont, s’ils étaient violents, les gardes de sécurités auraient passé un sale quart d’heure. Au lieu de ça, ils filmaient les vandales en toute impunité.

    La violence utilisée par l’État est bien pire que ce vandalisme.

    Tiens, éduques-toi un peu au sujet de la violence, ça t’évitera de colporter autant de niaiseries :

    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mcm_0755-8287_1984_num_2_1_886

  98. msg au néo-monarco-fédérés ,david ,lemouton, francois1, et les zamis du parti,lisez le petit cours d’autodéfense intellectuelle de normand baillargeon,col instinct de liberté,ed,lux, question d’étoffer un tant soit peu votre discours qui devient vite redondant,il va soit vous réveiller ou encore vous achever,lol ,merci ,can we get much higher.kany west

  99. @ Phazon (# 100):

    « Ce que l’on voit dans ce vidéo n’est pas de la violence, c’est du vandalisme sous l’impulsion de la colère, point. » (sic)

    Évidemment, du « vandalisme-sous-l’impulsion-de-la-colère », c’est une démonstation légère et modérée d’apaisement, de tranquillité et d’amour.

    N’importe quoi…

  100. @ lange (# 93):

    Oh…j’oubliais:

    « Le gouvernement libéral est truffé d’avocats et d’administrateurs et voyez le degré d’incompétence atteint! » (sic)

    D’accord avec vous d’où ma croisade pugnace pour la DIMINUTION du rôle de l’État québécois devenu opressif, tentaculaire, obèse et inefficace.

    Je vous compte parmi mes fidèles?

  101. @ François 1 #98

    «Sciences molles: sciences qui ne mènent sur aucun débouché rentable pour la société québécoise comme Beaux-Arts, Arts dramatiques, Sciences humaines, Théhâtre, Sciences sociales, Sciences politiques, etc…»

    Lisez ceci http://www2.lactualite.com/valerie-borde/2012-06-15/vieux-peres-vieux-fils/. Cet article vous apprendra ce qu’une science molle, anthropologie (département science sociale à UL), peut mener.

  102. « Sciences molles: sciences qui ne mènent sur aucun débouché rentable pour la société québécoise… … Sciences humaines, … … Sciences politiques…»

    C’est bien connu que les libertariens n’ont pas de temps à perdre avec l’apprentissage de l’économie, la sociologie, de la géographie, la théorie du droit, la démographie et de la science administrative. C’est bien plus important pour lui d’aller essayer la nouvelle tondeuse du boss et d’admirer son nouveau traîneau dans le stationnement de la shop que de connaître quoi que ce soit en sciences politiques. En politique, il suffit pour eux de faire de la cabale et de la propagande pour leurs patrons.

    Évidemment c’est une faute grave pour un fédéraliste dretteux que de connaître son histoire. Les Québécois pourraient devenir séparatistes ou faire plus d’argent en ayant une meilleure connaissance de leurs clients.

    Et encore, les dretteux savent-ils se servir d’une casserole? Ils pourraient, mais refusent mais refusent de frapper dessus. Enfin pas tout à fait; ils peuvent charier de l’eau avec même s’ils ne sont pas capables d’en faire cuire.

  103. @ benito chevarie

    Sorry de te décevoir mais je ne suis ni fédéraliste ni monarchiste.

    Je voterais pour un souverainiste de droite bien avait que je voterais pour un fédéraliste de gauche.

  104. Vous devriez attentre la fin avant de réagir… Si je comprends bien l’ajout du rapport sera enquêté comme toute déclaration d’un citoyen!

  105. J’aurais dû ajouter partisan plus que journalistique!

  106. Avez-vous suivi la commission? Duchesneau vient de couler un deuxième rapport mais maintenant avec la commission. Rapport qu’il a complété le 17 juin pour le présenter le 18 au procureur de la commission. On voit bien que ce monsieur souffre de la maladie de Bellemare, la prétention et l’exagération verbale. D’ailleurs l’avocate qui représente de PQ, votre partie en fait, n’accorde pas beaucoup de crédibilité à ce 2e rapport non déposé mais déjà coulé et discuté et encore moins à son auteur.

  107. J’espère M. Lisée que les étudiants vont comprendre le jeu de Jean Charest et qu’ils vont s’en tenir à la stratégie que vous préconisez. Ce serait la plus belle manière de contrer ce gouvernement, qui de toute évidence ne respecte pas ses citoyens. C’est tellement difficile de croire que les motifs qui les font agir, ou ne pas agir, sont respectables. Ah! la transparence…

  108. M. Duchesneau a désobéit pour le bien-être de TOUS les Québécois(es). Les carrés rouges, minoritaires disons-le, désobéissent majoritairement pour LEUR bien-être!

  109. François 1

    C’est comme ça que tu débats toi, en faisant dire aux autres des choses qu’ils n’ont pas dit. T’es un vrai champion, lâche pas.

  110. Perfecto ! » Más vale un mal conocido que un bién por conocer. » Je traduis: pour le parti libéral mieux vaut un mal connu qu’un bièn a connaître. »
    Courage ! Votons.

  111. M.Duchesneau se croit au dessus des autres. Il a quand même enfreint une règle d’éthique fondamentale dans la fonction publique. Ce coulage, à mon avis, n’était pas nécessaire mais répond seulement au besoin de vedettariat de M.Duchesneau. M.Charest n’aurait eu d’autres choix que de publier lui-même ce rapport. La pression venait de la population et la commission était quand même incontournable.
    Pour ce qui est des élections,j’espère que les jeunes vont voter en masse et provoquer le changement de gouvernement et peut-être un jour contribuer à faire du Québec un pays où l’éducation sera une réelle priorité.

  112. En réponse à Jean-Marc, tous les groupes qui se sont levés et ont fait avancer la société l’ont probablement toujours fait d’abord pour eux. Qu’on pense au droit de vote des femmes par exemple.
    Aussi, il y a toujours et il y a toujours eu des gens qui se sentent menacés par les changements de perspective. C’est ce que les étudiants proposent, voir autrement.
    En passant, mon fils était des manifestant. Il est finissant au BAC. Non, il ne l’a pas fait pour lui…
    L,analyse de M. Lysée est, selon moi, malheureusement juste.

  113. Cher Mr. Lisée habile profiteur, on vous a payé pour votre travail à un certain moment,et autres fois, et ce dans les deux camps et encore maintenant, et lorsque que le vent change, vous utiliser l’information obtenue de l’intérieur pour démolir en direction du vent… C’est ce que l’on appele un Brave…

  114. Comment l’attitude du PQ à la Commission Charbonneau vient-elle modifier le ton de votre article ?

  115. M. Duchesneau est un électron libre, très libre. Heureusement que ça existe. Quel que soit ses motivations profondes, égo ou autre. Par son geste il a provoqué ce que d’autres voulaient occulter. Je ne suis pas très fier de l’avocate du PQ non plus. J’espère qu’au delà des manoeuvres pour discréditer l’auteur des ces rapports, la présidente de la commission saura faire la lumière. Le reste est de la politique malheureusement petite M. lisée, y inclut votre parti.Au service de la nation? Si peu.

  116. La désobéissance est un droit. Quand elle est nécessaire pour la vérité. C’est ce que M. Duchesneau a fait. Heureusement qu’il existe des gens qui n’ont pas peur. Quelque soit ses motivations profondes j’ai beaucoup de respect et d’admiration pour cet homme. Malheureusement cela ne changera pas les moeurs des partis politiques. Y inclut le vôtre M. Lisée. La réélection est plus importante que le service à la nation malheureusement. Pauline sera différente?

  117. Monsieur,

    Monsieur Duchesneau ose dire tout haut ce que tout le monde connaît mais n’ose révéler.
    Le plus déplorable, c’est qu’on va tout faire pour le discréditer et faire avorter le fruit de son travail…Plus de gens devraient se lever et clamer la vérité ! Dommage que Monsieur Charest reste aussi inébranlable ! Si le mensonge et l’hypocrisie tuaient… nous aurions des élections anticipéees …

  118. La diabolisation d’un gouvernement à tout prix, ça mène à quoi ? On a tous raison en même temps, momentum poétique, soit … mais entretemps, on se cale budgétairement en s’applaudissant et en démolissant. Et on est contre ou pour quoi au juste ? Il y avait un gros clou rouge qui se cherchait un marteau et voici maintenant qu’on a un truck de clous qui croule sous les picosseux borgnes de toute espèce … ça c’est québécois, on râle en sacrant et en parlant joual et on vote contre. Quoi de neuf docteur ? La politique, c’est du jeu, de la manoeuvre … Qui est parfait en politique, M Lizée ? Le PQ peut-être ? La poussée « anti-toutte », j’espère que la cacophonie va s’éteindre. J’ai rien entendu à date qui me dise qu’on rame droit et ailleurs que vers la chute… on barbotte. Avoir raison, c’est la pire affaire, parce qu’oublie alors de réfléchir…

  119. La situation ne peut être plus clairement exprimée. Merci M. Lisée.

    Si j’en crois l’Histoire, une fois les pions changés, on se retrouveras dans une situation semblable dans 30 ou 40 ans alors quoi?

    Alors changeons les pions encore une fois et que toutes les forces vives du Québec se mettent immédiatement au travail pour changer nos structures politiques et nos modes de fonction-nement en mettant l’accent sur un meilleur système de représentation et sur «l’imputabilité totale» de nos politiciens.

    Inspirons-nous du code de la route et donnons-nous des lois et règlements prévoyant d’avance les peines qu’encourrais les politiciens fautifs i.e. délit de classe 1 = 2 ans de prison, délit de classe 2 = 5 ans de prison etc. et tout ça sans prescription.

    Après tout, quand je brûle un feu rouge, je sais déjà combien ça va me coûter. Alors comme on dit, ce qui est bon pour pitou est bon pour minou |||

  120. Monsieur Lisée
    Dans cet article, comme dans les précédents d’ailleurs, vous avez le mérite d’afficher vos couleurs.
    Merci de confirmer ma décision d’aviour annulé il y a quelques années mon abonnement à l’Actualité.
    A cause de vous et vos copains, les offres de renouvellement à l’Actualité prennent le bord de la poubelle

  121. J’ai trois héros à admirer: d’abord Jacques Duchesneau,puis Norman Lester et François Lisée.
    Arrêtons de nous pêter les bretelles en nous pensant les meilleurs tout en fermant les yeux. Retroussons nos manches et nettoyons la province des malfrats de tout acabit.
    Bravo aussi à tous ces étudiants bien articulés qui feront nos dirigeants de demain. À condition qu’ils ne soient pas récupérés par le système actuel…
    Gérard M

  122. je ne me laisserait pas influencer ,par qui que ce soit ,mon choix est fait depuis longtemps .Dans mon entourage les gens ont choisie aussi ,malgré tout les sondages il y aura un nouveaux gouvernement en place au mois d`octobre et je crois majoritaire ,je regarde et écoute l`actualité de tout les jours les gens en ont assez et un changement d`air sera bénéfique pour tous.Nous simple citoyens qui avons de la difficulté dans la vie de tout les jours et voyant le gaspillage des fonds public nous souhaitons un changement ,ma manifestation a moi ne sera pas dans la rue mais dans le pôle et soyez assurer que nous seront présent en grand nombres .

  123. Votre analyse est très intéressante. Nous étions déjà beaucoup à voir dans les manifestations étudiantes et le refus du gouvernement Charest de rencontrer les leaders étudiants pour rafraichir l’atmosphère extrèmement tendu au Québec, une façon détournée de cacher les conséquences du rapport Duchesneau et la corruption généralisée dans le domaine de la construction.

    On peut même se demander si, lors du référendum de 1995, s’il n’y avait pas déjà des organisations plus ou moins légales faisant des élections clés en main, comme il s’en fait dans diverses municipalités du Québec ces dernières années…

    Peut-être que la défaite référendaire pour 49.5% de la population du Québec, fut, en fait une victoire d’organisations assez peu oxthodoxes qui cotoyaient certains milieux politiques.

    Dans ma propre section de vote, allez savoir combien a coûté l’absence des deux votes de présupposés partisants du Oui, qui se sont envolés pour la Floride la veille du jour du scrutin. Multipliez ces deux votes dans un comté qui compte 250 sections de vote et faite l’équation avec les 125 comtés que compte le Québec.

  124. Je pense que tout est dit.
    Bravo et continuons à désobéir.

  125. Nous savons tous que nous connaissaons tous ….bla bla bla. C’est pathétique.

    Coupont 25% des factures de nos entrepreuneurs et c’a fini là. Unilatéralement……

    Après tout nous vivons dans une dictature.
    Qu’ils se tiennent debout, pas juste devant ceux qui sont sans défence mais devant tous.

    Sacrifice – Cohérence – Rigueur et surtout Courage ne font plus partis de nos vocalbulaire.

  126. Comme d’habitude, je trouve l’analyse de M. Lisée brillante à la condition que l’on distingue très clairement désobéissance éthique (celle de M. Duchesneau) et désobéissance civile (celle des carrés rouges et des « tapeux de casseroles » tout-à-fait condamnable en démocratie.
    M. Duchesneau a manqué de loyauté envers ceux avec qui il avait un contrat; dans la plupart des cas cela n’est pas recommandable mais peut devenir louable quand la conscience dit que l’argent (public, dans ce cas-ci)qu’on a dépensé sous contrat sera gaspillé si l’autre partie au contrat ne tient pas compte du fruit du contrat. Par contre, une désobéissance civile est toujours condamnable tant et aussi longtemps que la loi (ou les règlements) à laquelle on désobéi existe (quand elle a été votée démocratiquement). En démocratie toute loi peut être votée par un gouvernement élu démocratiquement et demeure en vigueur tant qu’elle n’est pas annulée par un gouvernement pareillement élu démocratiquement ou par une entité juridique (les diverses Cours de justice) supérieure à ce gouvernement. Or, les carrés rouges, les « tapeux de casseroles » et certains députés qui sont allés à l’encontre des lois ou règlements existants n’étaient aucunement justifiés de désobéir. Ce qui me convainc que si on veut que nos gouvernements ne votent que des lois ou règlements valables pour l’ensemble des citoyens et citoyennes dans notre « pays » il est préférable d’y élire des gouvernements minoritaires.

  127. Je me souviens de BUSH fils qui as entretenu la psychose de la peur chez le peuple et qui as  »gagné » deux élections. Regardez bien aller les moutons québécois…

  128. Mais qui a décrié le plus son enquête personnelle, mais non pas possible, VOS AMIS LES PÉQUISTES.
    Au lieu de décrier encore une fois le PLQ, ayez le même courage que certains autres et présentez vous comme candidat pour le PQ, vous seriez plus respecté que d’écrire des articles qui n’ont que pour but de salir le PLQ

  129. Il faut du sang neuf, et non du réchauffé,
    peut etre que Legaault devrait avoir sa chance.
    Surtout pas Mme Marois et le groupe qu elle représente qui n est plus ce que le Québec a besoin. M.Bouchard qui est pourtant un homme intelligent l’ a compris pourquoi serions nous si dupe?

    Il est préférable de se doter d un gouv. minoritaire Libéral qu ‘un majoritaire péquiste.
    Il faut etre cohérent un moment donné.

    C’est une simple question de bons sens.

  130. Ce que M. Duchesneau a fait c’est de soulever le tapis , a nous de le retirer au complet et exiger ce que l’on veut savoir.

    Il faut exiger une élection limitée de 2 ans.
    Une élection probatoire!
    Actuellement 2 gouv. sont en situation d ‘enquête de notre part avec notre argent !!!! Cliss
    Il faut se réveiller tabaslac!

    Il faut arreter d etre manipuler , tout simplement!

  131. J’ai adoré l’article monsieur Lisée, vous avez les idées pas mal claires et bien posées!
    J’habite la circonscription de Sherbrooke, la circonscription de Jean Charest. S’il est ré-élu je perds le peu de respect qui me restait pour notre province ou pays (appelez-le comme vous voulez). S’il est ré-élu, je me donne un an pour déchrisser et jamais revenir. Serge Tremblay a raison de s’inquiéter et d’avoir peur de ce que le troupeau de moutons va faire suite à la campagne de peur de Charest. Notre devise sur nos plaques de char qui dit « Je me souviens » aurais « fuck-all » signification s’il est ré-élu!
    Je pense que je préfererais aller rejoindre un de mes grand amis à Calgary et habiter parmis une meute de rednecks plutôt qu’une bande de moutons qui ont la trouille, qui préfèrent se mettre la tête dans le sable comme des autruches et faire comme si tout allais bien. Je vous en prie ne le laissez pas avoir un autre mendat! Je prie chaque jour pour qu’il perde, et qu’il se fasse poursuivre pour vol (anticosti) C’est derrière les barreaux que je le veux. Ça lui donnerais bien du temps à réfléchir au Barreau du Québec qui était pas d’accord avec son estie de loi 78.
    Et pour ceux qui se le demandent, non je ne suis pas un étudiant, je l’ai été il y a longtemps et rien justifie que pour les prochains ça devrait couter plus cher!

  132. Bravo et merci de confirmer ce que nous pensions.
    Le gouvernement ne changera jamais un ou l’autre on se fait avoir, mais j’avoue que les Libéraux sont les roi de la manipulation.
    Pourquoi ne pas élire un groupe de gens qui n’appartiendrais a aucun partie pour vérifier les livre une fois par année. Dans les syndicats une fois par année un petit groupe prenne les livre et font les vérifications que tout est dépensé au bonne place. Alors nous votons pour un gouvernement qui décide mais vu qu’ils décident tous pour leur chum ben ne prennons plus de chance gardons un droit de vérification. Ces sur que si nous laissons toujours les même vérifier ils vont finir par faire comme les Libéraux et mettre de l’argent dans leur poche alors changeons les chaques année a chaque vérification nommons les une semaine avant.
    D’une fille ben tanné de payer des impôt pour voir le tout partir en coruption ou en voyage inutile pour le QUébec.
    Les prochaines élection j’y serai et outtt les Libéraux out Charest

  133. Mr Lamothe, le PLQ est passé maître dans l’art de se salir lui même.

    Jean Charest pourrait facilement envisager une carrière d’illusionniste tellement il sait manipuler et endormir la foule.
    Effectivement, on voit des moutons groupés en meutes ici et là mais j’espère bien que les autres auront le génie de se débarrasser de ce berger qui, dans son énervement actuel, dévoile de plus en plus son visage démoniaque! Laissons lui juste un peu plus de corde.

    Ceux qui emboîteront le pas à Mr Duchesneau seront applaudis!

  134. Je suis de votre gang de malades …