Mes excuses au PLQ

par

Un sigle malheureusement détourné de son sens

Après avoir lu la lettre d’excuses publiée par la ministre de la Culture Christine Saint-Pierre dans Le Devoir de ce jeudi, j’ai été pris d’un pressant besoin de prendre exemple sur cette expression de contrition et de présenter moi-aussi, dans le même esprit et dans presque exactement les mêmes termes, mes plus plates excuses pour avoir récemment dit, si je me souviens bien: « le sigle du PLQ, nous on sait ce que ça veut dire, ça veut dire la corruption et l’incompétence ».

Voulant rester proche du canevas offert par la ministre, mes changements seront simplement insérés dans son texte:

Une distinction qui s’impose

Je désire faire le point sur le débat qu’ont suscité mes propos et ainsi mettre au clair les arguments avancés. Déjà bien amorcée, la récupération de ma déclaration a fait son chemin. Voici donc ce que j’entendais dire sur le sujet de la violence corruption et sur celui du carré rouge sigle du PLQ.

Avant toute chose, je veux réitérer mes excuses à tous ceux que mes paroles ont pu blesser. Il n’était aucunement dans mes intentions de mettre en doute l’honnêteté de l’engagement et la non-violence probité des artistes Libéraux.

La signification première du carré rouge sigle du PLQ a été perdue ou diluée depuis le début du boycottage gouvernement Charest. Synonyme du refus de la hausse des droits de scolarité au tout début, le symbole du carré rouge n’appartient plus seulement à la cause étudiante. Synonyme de réingénierie de l’Etat et de baisse des impôts au tout début, le sigle du PLQ n’appartient plus seulement aux bons militants libéraux.

Les «casseurs», ceux qui ont causé la violence, ont porté le carré rouge et se sont identifiés à la cause des étudiants. Les « corrupteurs », ceux qui ont provoqué la démission de deux ministres et ont contribué à la caisse libérale se sont identifiés au PLQ.

Ils ont ainsi récupéré le carré rouge et l’ont associé aux actes de violence qu’ils ont commis. Ils ont ainsi récupéré le sigle libéral et l’ont associé aux actes de corruption qu’ils ont commis. L’association malheureuse entre la violence et le carré rouge s’est ainsi faite malgré tous ceux qui appuient « la cause » des étudiants et qui ne sont porteurs d’aucun message violent. . L’association malheureuse entre la corruption et le sigle du PLQ s’est ainsi faite malgré tous ceux qui appuient « la cause » libérale et qui ne sont porteurs d’aucune volonté de corruption.

Il est tout aussi absurde de faire une association entre Fred Pellerin et le mot «violence». Il est tout aussi absurde de faire une association entre Jean Lesage ou Claude Ryan et le mot « corruption ». J’ai trop de respect pour le travail des artistes, pour celui de monsieur Pellerin en particulier, pour même songer à une telle chose. Depuis cinq ans, je travaille avec toute mon énergie et tout mon coeur à faire avancer la cause de la culture au Québec aussi bien qu’à l’étranger et je désire assurer les Québécois que je vais continuer à défendre les intérêts de nos artistes. J’ai trop de respect pour le travail des Libéraux de la révolution tranquille, pour ceux de Lesage et Ryan en particulier, pour même songer à une telle chose.

Il est primordial, nous en sommes conscients, de faire la distinction entre les partisans de la cause des étudiants Libéraux et les actes de violence corruption mais il est aussi impératif de dénoncer ces mêmes actes de violence corruption haut et fort. La violence et l’intimidation corruption et la collusion que nous dénonçons, ce sont autant les chaînes d’étudiants qui veulent empêcher d’autres étudiants d’entrer en classe pour suivre leurs cours les chaînes de chèques de promoteurs de garderies versés pour obtenir des places et empêcher les autres d’en avoir que les menaces reçues par ceux qui « osent » défendre un autre point de vue que celui des étudiants l’organisation d’évènements de financement par des firmes de génie conseil qui font débloquer des subventions contre l’avis des fonctionnaires.

Le Québec n’est pas une société violente corrompue, c’est pourquoi il est toujours surprenant d’entendre ou de lire les propos menaçants ou carrément violents de certains qui refusent pendant deux ans de déclencher une commission d’enquête. Je réitère donc ma demande aux citoyens et citoyennes du Québec de condamner la violence corruption, peu importe la forme qu’elle prend.

#      #      #

Ouf, cela fait du bien de s’excuser comme ça. Je suis certain que les libéraux qui se sont sentis offensés ou blessés par mes propos antérieurs sont maintenant complètement satisfaits de ma mise au point et ne sentiront nullement que j’associe la corruption à leur sigle.

 

111 commentaires à propos de “Mes excuses au PLQ

  1. J’aime beaucoup la manière de vous excusez, comme on dit c’est bien tourné M.Lisée.

  2. Ha! ha! ha!Et v’lan dans les côtes libérales , surtout celle des tit’namis corrupteurs, et profiteurs. Tous les libéraux ne sont pas corrompus…mais tous les corrupteurs sont libéraux…et ils trouvent facilement des potes.

  3. Pendant l’entrevue accordé avec Desautels elle a dû prononcée 20 fois le mot violence…Par moment dans la même phrase elle le prononçait trois fois.

    C’est beaucoup plus un message de propagande que d’excuses. Elle ne faisait que réciter la cassette libérale.

    C’est surréaliste que de devoir vivre avec des gens et un parti tellement malhonnête.

    Ce parti le PLQ n’a plus rien à voir avec celui de Lesage ou de Bourassa .

    Lorsque on accepte des enveloppes rempli d’argent provenant de la mafia,on ne mérite pas d’excuse…

  4. Ghislain Tachereau fait revivre Yasser Arafat qui se prononce au sujet de l’Inculturelle St-Pierre:

    http://www.youtube.com/watch?v=MSoFfG6b_OY

    C’est rassurant de voir que les humoristes qui me faisaient rire il y a 20 ans sont toujours aussi allumés!

  5. C’est pas gentil de se moquer de la pauvre madame! Mais tellement savoureux (pour nous) et mérité (pour elle). Espiègle, va! ;-)

  6. ÇA FAIT DU BIEN
    Félicitations Jean-François, cela fait du bien de rire un peu en ces longues journées casseloresques…
    D’autre part, on voit bien que la ligne de Mme St-Pierre est à l’exemple de ce que projette le Premier ministre Charest.La divulgation par le PQ d’un document « Power Point »en dit long sur la stratégie des Libéraux.C’est évident que la crise fait l’affaire de M.Charest;il pourra se présenter que comme le preux chevalier de la loi et l’ordre.

  7. Bravo J-F, je sent toute la sincérité des excuses de la ministre St-Pierre…! hihi

  8. Bravo c’est excéllent.J’espère que ça va se rendre au P.L.Q

  9. Merci, monsieur Lisée, de nous offrir un peu de ceci alors que nous sommes submergés de cela.

  10. Pour obtenir votre pardon M.Lisée , envoyez votre demande dans une enveloppe brune.

  11. @jf cote: je vous invite à aller démontrer vos preuves à la commission Charbonneau

  12. Le PLQ est le parti de la bassesse , du mensonge , de la manipulation , de la malhonnêteté , de la petitesse , de la magouille , de l’hypocrisie , de la fourberie , de la collusion , de la fraude dont le seul crédo est l’enrichissement des ses amis , de ses membres et de ses bailleurs de fonds ……

  13. Je préfère de loin vos excuse M. Lisée.
    Il me semble que cela fait longtemps que nous n’avons pas eus un petit sondage à nous mètres sous la dent. Une petite escroperie avant les vacances?

  14. Monsieur Lisée, merci pour cette envolée ironique et éloquente. À propos de la ministre Saint-Pierre, je trouve ahurissant qu’elle insiste autant sur la violence sans jamais parler des cas de brutalité policière, ni même y faire la moindre allusion.

  15. Tellement heureux de voir où les magouilles de Charest et de ses spinners les auront conduits : directement dans le mur du prochain scrutin.

    C’est bien fait.

    Plus personne de cette équipe boufonne ne jouit de quelque crédibilité que ce soit. Pourtant, il se trouvent ici de joyeux drilles qui défendent encore l’indéfendable. Drôle de position que celle de se tenir la tête à l’envers !

  16. Comme les libéraux n’accepteraient sûrement pas vos excuses M.Lisée, je n’accepte pas les excuses de cette ministre hypocrite. Vous devriez faire le message à sa copine Céline Galipeau de Radio-Canada qui laissait sous-entendre que les Québécois(ses) avait entendu ses excuses. DÉSOLÉ mais nous ne sommes PAS satisfaits de ses simili excuses sur fond de propagande. L’entrevue était pitoyablement trop amicale.

  17. J’adore! Bravo! Rien de tel que de se faire servir sa propre médecine.

    J’espère qu’il reste des gens intègres dans ce parti et qu’ils vont soit « brasser » les autres pour les sortir de leur torpeur, soit démissionner pour envoyer un message à leurs confrères ET à la population.

  18. Bravo ! Merci ! C’est tout ce que j’ai a dire.

  19. Voilà qui me fait bien sourire ce matin… Merci! C’est vrai que c’est particulier de voir tous ces ministres libéraux de ci et de ça se prendre autant au sérieux, sans nuances ou presque, tout en se couvrant d’un ridicule consommé. S’ils n »étaient pas si dangereux, on pourrait en rire comme devant un bon spectacle d’humour… Mais voilà, ils le sont et ce qu’ils font n’est pas drôle du tout.

  20. Qu’elles plates excuses, qui sont tellement à l’image de celle de la ministre…

    Pour enlever le « gun des mains » de JJ Charest qui s’amuse comme un fou en associant le PQ aux actes de violence qui seraient commis par des porteurs du carré rouge , je suggère que les membres de l’opposition arborent dorénavant un carré brun à l’Assemblée Nationale, un carré qui serait le symbole du bilan du gouvernement Charest.

    Ça le forcerait à arrêter de faire diversion et à parler des « vraies affaires » . On comprend facilement qu’il ne le veut pour rien au monde, quitte à mettre en péril la Paix sociale pour les visées électoraliste de la machine à corruption qu’est devenu le Parti Libéral.

  21. Bravo Monsieur Lisée!

    Vos excuses pastiches me font rire : le contraste est fort entre une ministre qui s’excuse – mais persiste et signe, en rappelant tout le mal du carré rouge – et votre lettre qui exprime un sentiment général de reconnaissance de l’apport précieux du Parti Libéral… avant sa corruption par un conservateur venu d’Ottawa et bien payé!

  22. effectivement, ce n’était pas des excuses… puisque le matin même, elle récidivait. après le départ de Nathalie, Line , c.est maintenant à son tour d’eller au baton… elle semble avoir du culot, mais elle s’est quand même vite excusé, à la fa¸on libérale. A quand le tour de Yolande Jame d’aller au baton. Heureusement que la fin de la session arrive… ils vont manquer de femmes à sacrifier sur l’autel de la partisanerie et de l’effronterie.

  23. M. Lisée,
    Merci, vous me faites du bien !!!! Vous faites un contre-poids salutaire avec la chronique de votre collègue Martineau, qui joue aussi ce matin le renversement des rôles, mais avec beaucoup moins de justesse et d’intelligence…

  24. Savoureux, vous vous surpassez aujourd’hui Mr Lisée!

  25. Vous faites un pastiche et, on le sait, Mme Saint-Pierre l’a dit, un pastiche, c’est mal…

    Dans le fond, la sinistre de l’inculture s’excuse en disant: «C’est vous qui m,avez mal compris…»

  26. Bien dit, na.

  27. haha!

    au moins ta lettre à toi est sincère…!

  28. C’est bien ce qu’on nomme ironie. Et vous le faites très bien.

    Je pense que mis à part ceux et celles qui de toute façon mourront libéraux, il n’y a pas beaucoup d’honnêtes citoyens qui ont cru à la bonne foi et à l’honnêteté de cette pauvre ministre.

    Qu’elle est loin l’époque où cette personne était une journaliste respectée ! Mais peut-être est-ce maintenant que sa vraie nature se révèle.

    Je suis continuellement surpris de constater qu’un groupe de personnes, les députés libéraux, peuvent s’écraser, mettre de côté des valeurs que nous aurions aimé croire qu’ils possédaient : l’honnêteté, la fierté, le respect des citoyens pour ne nommer que celles-là.

    Je pense particulièrement à des députés comme Auclair et Paradis qui subissent les reproches du chef sans jamais même lever la tête et se rebiffer. Il est fascinant d’observer jusqu’à quel bas-fond la veulerie peut mener.

    Bravo M. Lisée !

    «L’ironie et l’intelligence sont sœurs de sang.»
    [Jean-Paul Richter]

  29. Merci Jean François. St-Pierre nous prend pour des caves.

  30. @ Bernard Duplessis # 16

    Vous avez entièrement raison. Certains journalistes deviennent courroie de transmission des messages du pouvoir. Leur éthique professionnelle est fortement compromise et leur image sévèrement ternie.

    «La politique, ce n’est pas de résoudre les problèmes, c’est de faire taire ceux qui les posent.»
    [Henri Queuille]

  31. Yeah!

    Felicitations!

  32. Le Québec peut survivre à 4 autres années de corruption (ça dure depuis 40 ans déjà). Mais on ne survivra pas à 4 années d’extrême gauche pekouiste.

  33. Bien d’accord avec vous, monsiseur Duplesssis.

    Moi aussi, j’ai été déçue et choquée de la complaisance de Céline Galipeau envers la minisss St-Pierre. On s’attend à mieux d’une chef de pupitre.

    Quant à ce billet, il est super !

  34. En vérité, en vérité, je vous le dis: de bien plates excuses M. Lisée.

    Le Parti Libéral du Québec ou lorsque le ridicule ne tue pas.

  35. Elle ne demande pas d’excuses, elle en rajoute! Connaissant, on le suppose la valeur des mots, la ministre St-Pierre, ancienne journaliste dit: « Je m’en excuse ». Elle s’excuse elle-même; donc elle se comprend et accepte ses propos. Elle profite encore une fois des média pour en remettre sur le dos des étudiants: « Les Québécois ont été témoins d’étudiants qui ont été empêchés d’entrer à leurs cours, de bombes fumigènes dans le métro, de vitres fracassées, de journalistes, de caméraman qui ont été empêchés de faire leur travail, c’est ça dont le parlait ». Puis elle précise:  » Je suis contre la violence, contre l’intimidation, maintenant, c’est vrai et je le sais, il y a des personnes qui portent le carré rouge et qui ne font pas la promotion de la violence».
    La ministre de la Culture estime cependant que ces propos «ont peut-être eu l’effet d’un électrochoc». «Il faut qu’il y ait une sorte de prise de conscience qui faut avoir par rapport à cette situation», a-t-elle signalé.Elle estime que ses propos ont eut l’effet d’un électrochoc et qu’au fond c’est une bonne affaire. Si c’est ça demander des excuses…je ne sais pas lire!

  36. Merci beaucoup, c’est le genre d’exercice que moi et mes proches aimons faire. Toutefois nous ne bénéficions pas de votre visibilité. Merci à vous, sincèrement !

  37. Ils sont corrompus. Point barre.

  38. @Huguette: Mais puisqu’il vous dit qu’il s’excuse!

  39. Très rafraîchissant !
    Merci.

  40. PLQ = corruption

  41. À la lecture de ce texte, la ministre Saint-Pierre sera-t-elle comme son ex-collègue «pantoite»? ;-)

  42. Merci de remâcher la même propagante et frustration que tous ceux qui veulent faire persister la violence et le déjà interminable.

    Vous ne faites en RIEN avancer les choses sinon que montrer que vous être frustrés contre les frustrés. Vous êtes des milliers à interpréter tout ici et là, montrer des vidéos hors contexte, accusons! Prouvons-nous à nous même que nous ne sommes peut-être pas dans le tort de coûter aussi cher au Québec. Cette région pourrit par la politique… Mais câline! C’est NOUS Le Québec! Et c’est NOUS en bout qui payons quand même!

    Vous avez prit une hausse de 1600$ pour la faire tripler au près de tout le monde!!! MAis rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls! Moi aussi je suis un CAVE, comme vous, frustré, qui rejète sa frustration devant autant de mouton qui sont contents de lire chaque commentaire stupide et vide d’avancement comme le vôtre et comme celui-ci.

  43. Malgré votre plume assurée, j’estimais votre propos beaucoup plus subtil par le passé… On est à des lieues de la profondeur de votre émission Planète Terre, dommage… Sans en être le plus criant exemple, pourquoi cette nouvelle tendance à la démagogie?

  44. Il est pathétique et dramatique de constater la décadence et la corruption d’un Parti Libéral dont les Québécois étaient fiers en 1960 et qui est devenu à son dernier période une honte nationale qui éclabousse le peuple québécois et l’ensemble de la classe politique.

    La ministre Saint-Pierre n’en n’est pas à ses premiers délires officiels. Son entrevue avec Céline Galipeau rejoint très bien les bas standards de Radio-Canada en matière de désinformation. À ce sujet, je me rappelle très bien avoir entendu Madame Galipeau parler de « quelques milliers de manifestants » lors d’une manif qui en comptait quelque 300 000. Évidemment, dans ce cas précis, Mme Galipeau effectue parfaitement son travail qui est de répéter comme un perroquet la pensée de ses maîtres.

    Le plus dramatique de tout est que ce parti Libéral souillé par la corruption de plusieurs de ses membres et collaborateurs (d’allégeances douteuses) risque fort d’être réélu si l’opposition n’arrive pas à réaliser une coalition solide. Entre temps, ce parti non représentatif (élu avec 25% des électeurs) gouverne avec une main de fer sans gants de velours. Heureusement le mépris ne dure qu’un temps senti comme horriblement long car la spoliation se chiffre en centaines de milliards de dollars pour nous les propriétaires des richesses naturelles. Sans parler de l’illégale et troublante Loi78, voté par des anti-démocrates…

  45. Cette lettre d’excuse est parfaite.

  46. Bonne idée de démontrer l’hypocrisie de ces pseudos « excuses ». Ce ne sont pas les premières du genre.

  47. Bravo ET génial
    La corruption est-elle une forme de violence avec tout ce qui y est associé mais comme vous le laissez entendre si on y associe les libéraux de M. Charest il faut s’en excuser.
    Mais lorsque le premier ministre, dénonce la violence comme il le fait ce matin en disant que ça ne fait pas partie des valeurs des Québécois, il ne dupe plus les personnes bien informées.
    Il est, avec son groupe, le principal géniteur de tout ce climat de violence et c’est sa stratégie électorale.
    Avec une base assurée d’une quarantaine de comtés surtout à Montréal, il lui faut diviser suffisamment le vote francophone pour conserver le pouvoir.
    Avec Madame Marois c’est la rue, lire la violence et les carré rouges, lire aussi la violence.
    Ainsi toute manifestation devient dans l’imaginaire de plus en plus associé à la violence et ça se passe surtout à Montréal.
    Le Québec en région n’est pas directement affecté par les manifestations et ils doivent se dire en écoutant la TV , heureusement il n’y a pas chez nous ces gens violents qui manifestent et M.Charest est notre protecteur, il nous le dit écoutez-le il la dénonce alors que Madame Marois porte le carré rouge et vous savez le carré rouge comme le dit madame Saint Pierre et elle doit savoir ce qu’elle dit elle est ministre de la culture….

  48. Excellent texte Monsieur et pour une fois j’ai également eu plaisir à lire les commentaires de vos lecteurs.

  49. Excellent. Bravo.

  50. Comme d’hab je vous salue bien bas! Rien à ajouter M.Lisée

  51. Comme d’hab M.Lisée, je vous salue bien bas et les yeux droits dans les vôtres en souhaitant les doigts croisés dans le dos que lorsque le Québec qui se lève enfin et qui se soulèvera m’emportera afin de fuir les miens ceux de mon âge qui ont oublié quelque chose, plus jeunes on a des rêves et maintenant des buts, plus vieux ont devient amnésiques et stupides, il suffit de choisir son camp.

    Merci Monsieur Lisée j’affute mes casseroles et polis mes fourchettes en vous lisant Lisée.
    J

  52. Merci Mr Lisée! C’est le meilleur texte de la journée. Je fais mien le commentaire de Mr Duplessis #16 concernant le commentaire de Céline Galipeau de Radio-Canada. Triste puisque tout au long de l’entrevue avec Mme St-Pierre, son ancien collège à R-C, l’animatrice n’a pas donné de chance à la ministre. C’est seulement ses derniers mots qui étaient inappropriés: « Je pense que les Québécois ont entendu vos excuses».

  53. Parfait!
    Faut pas se laisser faire!!!

  54. Merci de ces excuses redoutables.

  55. En général, je ne suis pas particulièrement fan de ce que vous écrivez… mais je dois avouer que ca fait 2-3 fois que vous me surprenez ces temps-ci.

    Alors bravo… c’est simple et tellement efficace!

  56. je me suis délectée à vous lire. j adore et je partage :)

  57. Excellent M.Lisée comme toujours !

    Je vous salue !

    C.Poitras

  58. Document sonore proposé à J-F Lisée

    Michea c. Bock-Côté

    http://pasdequerre.blogspot.ca/2012/06/michea-repliques.html

    Après le document proposé sur Youtube Debray- Guaino et ce qui distingue la gauche et la droite

    Thème proche ORWELL et la « common decency »

    Logique libérale et autodestruction sociale

    Hume – Adam Smith – Orwell et le socialisme

    c.
    Hobbes, Leo Strauss et Finkielkraut

    Nababs et pontes de la Trilatérale – Il vaut mieux – pour que nous puissions gérer les sociétés – avoir des citoyens apathiques »

  59. Savoureux. J’en fais mon miel, après avoir bu l’eau plate et tiède d’excuses qui n’en étaient, évidemment, pas.

  60. Humour subtil et plutôt décapant.
    Merci monsieur JFL.

  61. Délectable est le mot ! Votre article est digne d’un mets des plus savoureux, savammment cuisiné en casserole, mijoté à point et brillamment apprêté.
    Merci!
    F.

  62. Merci Monsieur Lisée. Votre texte m’apporte réconfort et chaleur. Et J’ose espérer que le texte signé par monsieur Paiement est effectivement signe de divuagation attribuable à son âge vénérable ou encore à l’ironie. Pour ma part ,vous me reconfirmez dans ce choix, individuel et collectif, que j’ai fait d’apposer sur moi un carré rouge .
    Bien à vous et que votre plume ne soit emportée par aucune bourrasque sinon celle du renouveau social qui vous inspire!

  63. Bien dit !

    C’est une belle épitaphe pour ce parti de magouilles.

    Il ne reste qu’à ajouter «ci-gît».

  64. Je vous encourage à pousuivre encore et encore. On a besoin de vous sur la scène politique..

  65. lol
    Kudos!

  66. Génial.

  67. Vraiment, excellent travail M. Lisée.

  68. Je vous ai connu a Paris. Vous m’aviez invité chez vous pour prendre un café. Nous avions discuté de philosophie. Que se passe t-il? Comment avez-vous pu tomber aussi bas? J’enseigne à l’université. Si un étudiant me donnait une telle copie, il aurait droit a zéro. Parce que vous vous dites de gauche (laquelle?), vous vous amusez à insulter les gens? Pourquoi ne pas réfléchir à un projet de société – vous ne l’avez pas fait encore trop occupé à vous faire valoir. Reprenez-vous en main, le miroir est fêlé, sachez-le.

  69. Je vous ai connu à Cowansville. Vous étiez venu y donner une conférence et nous avions discuté avec un café. Vous aviez parlé de ce gouvernement corrompu. Ce qu’il se passe? Vous avez trouvé une manière originale de taper sur le même clou? J’enseigne à l’université. Si un étudiant me donnait une telle copie, il aurait droit à A+. Vous vous dites de gauche (c’est bien) et vous avez un style unique pour critiquer la politique? Pourquoi ne pas collaborer à un projet de société – vous pourriez redevenir conseiller au sein du Parti Québécois. Remettez-y la main, le peuple a besoin d’être bien informé, sachez-le.

  70. Louisa Marents: Le texte que vous critiquez, c’est celui de notre ministe de l’éducation, Christine Saint-Pierre! Et oui, pour dire à quelqu’un qui affirme que le ciel est jaune qu’il se trompe, la philosophie n’est pas d’une grande aide.

  71. Pauvre Louisa, elle complètement déconnectée de la réalité québecoise.

  72. Madame Marents, on vous expliquera le contexte. Et sachez que lorsque l’on fait face à des gens fourbes, l’heure vient de cesser de tourner les coins carrés.

    Alors laissez-nous nous amuser un peu de la débandade des magouilleurs et des opportunistes en leur servant leur médiocrité. Voilà le seul langage qu’ils sont en mesure de saisir.

  73. Je ne vois pas de quoi Lisée parle, il y a quelque mois encore il nous disait que le Québec n’était pas corrompu et que nous étions les gens les plus heureux du monde…

    Un autre flip-flop…

  74. Quel régal à lire vos excuses, aussi empreintent de ferme propos que celles de la sinistre Saint-Pierre.
    Merci!

  75. On attend avec impatience qu’un membre du gouvernement Charest dénonce les propos intimidants tenus sur le ondes des radios-poubelles de Québec à l’endroit de Gabriel Nadeau-Dubois et Amir Khadir. Jamais entendu non plus un seul député libéral dénoncer les propos des Gendron, Duhaime, Martineau et cie., qui pourraient aussi être considérés comme des incitations à l’intolérance, voire carrément à la violence. Ces gens-là n’ont vraiment aucune leçon à donner à qui que ce soit.

  76. 1

    Je suis fier d’être québécois et de vivre dans une jolie province situé dans un grand pays, le Canada. Depuis le 14 avril 2003, date de son élection parmi les grands de ce monde, nous avons appris à connaître et à aimer notre chef et notre guide. Cette lumière qui nous trace le chemin. Ce phare dans la nuit.

    En tant que premier ministre, il nous donne sans cesse des motifs de réflexion. Que demander de plus? Comme s’il avait entendu notre soupir d’espoir, il nous donne pourtant encore davantage.

    Depuis ce grand jour, tous les jours ou, régulièrement, il nous surprend par ses initiatives. Et, suivant son exemple, son parti, qui dirige le gouvernement (majoritaire depuis 2008), gère l’État québécois en bon père de famille. Comme si cette grande maison lui appartenait. Que demander de plus?

    Chaque jour encore ou, au moins chaque semaine et, parfois, plusieurs fois par mois, ses députés et ministres nous donnent sans cesse des exemples de courage, de vertu, de probité, d’honnêteté, de franchise et de sincérité.

    Et je comprends tous ces gens qui seraient prêt à voter encore pour lui. Car ils sont nombreux. Et qui ne voudraient pas en faire parti?

    Un autre 4 ans. Soit 1460 jours.

    Ce qui lui permettrait peut-être de réaliser son grand projet de 2003, de régénérer le Québec par sa réingénierie. Son petit Livre Rouge me plonge toujours dans le rêve et la nostalgie. Je piaffe d’impatience.

    Je sais qu’il est incompris mais moi je le comprends. Tous les grands hommes ont dû, un jour ou l’autre, subir l’opprobre et l’incompréhension afin d’affronter leur destin. Bref, moi qui suis bavard d’habitude, je ne sais plus quoi dire.

    Avec lui où le Québec n’ira t-il pas?

  77. Que j’adore vos articles! Tout à fait juste, délectable! :-)

  78. Je dois également m’excuser…

    Aujourd’hui, j’ai porté par mégarde, une chandail rouge. Je m’excuse donc de ce fait, d’avoir été violent et intimidant. On ne m’y reprendra plus.

  79. Excellente parodie des fausses excuses de Christine Saint-Pierre. Devant l’avalanche des protestations du monde de la culture elle n’avait qu’une alternative: ou s’excuser ou démissionner. Pour la culture, en particulier pour la langue, il eut été préférable qu’elle démissionât. Mais au parti libéral l’intérêt du parti prime tout, le bon sens, l’honnêteté intellectuelle, l’honnêteté tout court. Chacun des ministre nous donne à son tour sa version de la cassette, plus ou moins intelligemment. Il ne faut pas en demander trop à madame Saint-Pierre.

    Paul Doyon
    Montréal

  80. Dommage que Madame Marents ou d’autres personnes très libérales se soient senties offusquées.

    Pourtant, vous avez tenté de refléter toute la sincérité du repentir de la ministre. Tout cet entourage du Premier ministre qui se donne tellement de mal pour lui, qui donne tellement de mal… Oh pardon, j’ai oublié le «se» cette fois.

    Mesdames et Messieurs sempiternellement libéraux (il faut bien dire aujourd’hui néolibéraux) malgré tout le blocage et toute la dérive éthique et politique dans lesquels se complaît votre grand leader, s’il vous plaît, quand même, lisez Lisée avec un grain de sel, voire un grain de ciel (Dieu puisse vous illuminer).

    Bravo à L’actualité, un magazine pourtant bien associé à un certain milieu économique, de permettre l’exercice de cette liberté d’esprit.

    Vive le petit carré rouge nullement violent, qui m’a réconcilié avec cette couleur en notre Québec soumis à sa majesté britannique, vive notre pays qui se réveille, et tant pis pour les faux sourds qui ne veulent rien entendre.

    Lisons Lisée, et élisons des libéré(e)s.

  81. Bravo M. Lisée ! Il faudrait d’autres excuses du PLQ pour avoir l’occasion de rigoler un bon coup !

  82. Mme Marents,

    je crois que vous n’avez peut-être pas compris que le texte de M. Lysée ne fait qu’ironiser sur le caractère absurde du texte de Mme St-Pierre paru dans le Devoir (et peut-être d’autres journaux) aujourd’hui. Après s’être plainte d’une supposée récupération de ses paroles d’excuses (il n’y a pas eu de récupération : Mme St-Pierre a été forcée s’excuser pour une déclaration bassement tendancieuse et manipulatrice et c’est ainsi que tout le monde l’a interprété, ça ne pourrait pas être plus simple), Mme St-Pierre s’attèle elle-même, tout au long de son texte d’aujourd’hui à quoi? À une entreprise de récupération de ses propres paroles d’excuses. Du beau patinage artistique. Si un texte mérite, que dis-je, appelle, non, implore la moquerie, c’est bien cette petite consternante tentative, par notre ministre de la Culture, de désactiver a posteriori ses propres excuses.

    Et puis pourriez expliquer en quoi le texte de M. Lysée mérite un zéro? Le traitement est parfaitement approprié, l’écriture impeccable. Vos appréhensions n’auraient-elles pas plutôt une origine idéologique? Et les insultes que vous déplorez, où sont-elles donc? Tout ce qu’il peut y avoir d’exagéré ou d’injuste dans le texte de M. Lysée est le reflet exact (mais inversé) de ce qui se trouvait dans le texte de la ministre.

  83. Des excuses d’une ironie douteuse et bien malvenue dans le contexte troublé que nous vivons. Non je n’endosse pas votre texte de très mauvais gôut!

  84. Louisa Marents (juin 14, 2012 à 19:16) : « J’enseigne à l’université. Si un étudiant me donnait une telle copie, il aurait droit a zéro. »

    J’enseigne aussi à l’université : je vous pénaliserais d’un point pour avoir omis l’accent grave à « a » et je vous collerais un échec pour tomber tel un caniche dans un jeu de quilles.

  85. C’est leur faire trop d’honneur de continuer à les appeler les Libéraux, un nom que Charest a usurpé. Ne les appelons plus, désormais, que les Conserviteurs.
    Quant à ceux d’Ottawa, ils ont carrément usurpé le nom de Conservateurs : ne les appelons plus, désormais, que la Red-Neck-Brown-Shirt-Alliance!

  86. Combien de carrés verts avez-vous vu déjà faire le salut nazi Monsieur Lisée? Et lancer des briques et des pierres aux commerçants québécois? Et lancer comme ça des menaces de mort à ceux et celles qui osent ne partager pas leur opinion? Et traiter publiquement de salope une journaliste parce qu’elle a le malheur de partager sa vie avec un personnage qui dit ce qu’il pense des anarchistes? Et se déguiser en anarchiste anonyme juste avant une manifestation?

    Combien Monsieur Lisée???

  87. Bravo Jean-François! Vos excuses seront un baume sur leur honneur malmené.
    Thérèse

  88. Outre l’excellence de votre sens parodique, si vous aviez le courage d’un tantinet de neutralité pour un moment, vous pourriez reprendre vos excuses sarcastiques en prenant le PQ comme exemple… ou encore l’Union Nationale. Le pouvoir politique attire les profiteurs, que vous appeler les corrupteurs, depuis l’âge des temps. Ce n’est pas un phénomène relié qu’au gouvernement actuel, celui que vous aimez tant dénoncer. Sous le PQ, l’hypocrisie s’ajoutait à la corruption car l’on y prétendait être honnête alors que les fournisseurs de service détournaient la belle loi de René Lévesque et que ses ministres fermaient les yeux. D’ailleurs, rares sont les ministres péquistes qui l’on avoué, mais au moins un l’a fait!

  89. @ François 1:

    Pour savoir ce que font les carrés verts et ceux qui sont en faveur de la cause étudiante, faites un petit tour sur le web et vous verrez des menaces de mort, des comparaisons avec Staline, etc.

  90. Des excuses mitigées certe de Mme. St-Pierre!
    Mais sincèrement à quoi fait penser le carré rouge pour la majorité silencieuse, des contribuables, des travailleurs qui vont travailler à tous les jours et qui subissent les barrages, les casserolles, les manisfestations illégales ect…!! Les mouvements anarchistes de la gauche extrême ont récupérés le carré rouge!! Moi ça me laisse un goût amer dans la gorge!!

  91. Comme tous ceux et celles n’arborant pas le carré rouge et ne déambulant pas dans les rues casserole à la main, il y a manifestement quelque chose que je n’ai pas compris dans ce que M.Lisée nous livre ici…

    Mais voyons, subtile ironie… Autant que celle qui a fait le succès du dernier film d’un certain G.A. Lepage, qui  »critiquait » lui aussi l’appareil gouvernemental…

    Le pastiche est une formule intéressante, mais considérant la culture et l’intelligence de M.Lisée, on se serait attendu à quelque chose qui porte à réfléchir, et non pas à une synthèse simpliste de ce qu’on entend depuis des années un peu partout dans les médias.

    Moi-même souverainiste, je ne me reconnais pas du tout dans cette attitude empreinte de dénigrement. En espérant vous relire en des termes à votre hauteur…

  92. @ francois 1 # 86,c’est vraie que mis a part les conservateurs dans leur party privé et les militants de liberté québec ont voient pas souvent des gens faire le salut nazi,mais fait toi z’en pas ce sont des descandants de nos anciennes chemises brunes,pis pour la pauvre journaliste épleurer je lui ai déja fais parvenir une boite de kleenex,sèche tes pleurs ,sèches tes pleurs j’t'en prie sèches tes pleurs.lol

  93. Les liberaux sèment la terreur volontairement en associant à outrance les défenseurs d’une éducation financée par les impôts, malheureusement dépensés n’importe comment pour l’instant, à la violence.

    Vu la pente glissante ou Charest a mené le conflit, il est plutôt surprenant que la violence de la rue ( on parle bien du centre-ville, où toutes sortes d’énergumènes évoluent parmis les manifestants) n’est pas dégénérée davantage.

  94. À mon avis, la ministre reconduit l’ensemble de ses propos. Il est bien clair qu’elle s’excuse d’avoir offensé des gens, mais non des propos qu’elle a tenus.

    Bravo pour votre lettre d’excuses. Je ne crois plus que viendra un jour une honnête lettre d’excuses de la part d’un quelconque député libéral.

  95. Finalement, il appert logiquement
    que c’est PM comme PM qu’il faut au Québec.

  96. C’est tout de même étonnant que, malgré tous leurs cris d’indignation,les hargneux de la droite ne dénoncent pas comme incitant à la violence le site de cyberpresse.ca qui s’affiche fièrement dans le carré rouge, en haut à gauche de toutes ses pages.

    HéHéHé.

  97. Tout simplement brillant!

  98. L’humour de votre billet est désopilant! L’Indigné en moi se réjouit d’en rire un bon coup!
    les 16 Émissions « Occupons les ondes » sont disponible en différé sur le site http://www.occuponsquebec.org
    Nous concoctons ces jours-cis une trilogie citoyenne: Forum social, Symposium et Show musical en vue de l’automne prochain afin de passer de la révulsion à l’engagement. Intéressé?
    Votre participation gracieuse serait fort appréciée. Enfin, voici un néologisme, dans le ton de la Une de l’Actualité, pouvant dépeindre Jean Charest: Le prestidictateur.

  99. François 1 a vu des carrés rouge faire un salut nazi et n’a pas compris qu’ils faisaient ça pour narguer la police qu’ils surnomment SSPVM.

  100. @ Phazon

    N’essayez pas de trouver un dretteux capable de comprendre le subtil sa n’existe pas.

    Alors les excuses ci-haut, ils n’y comprennent rien.

  101. À la décharge de Charest (je blague), la stratégie essayée par Martineau (gauchiste = islamiste) et la gauche de tradition véritablement social-démocrate est peinte en terroriste.
    Voir le dirigeant grec, voir Khadir, voir Mélenchon, peints par une bonne partie des « journalistes » et des des animateurs télé comme des irresponsables ou des Polpot en puissance

    Il faut sortir de la vision québéco-québécoise pour comprendre que les élites politiques ont les mêmes stratégies, quel que soit le pays.

    Et se poser la question de savoir pourquoi les résultats des scrutins se divisent tous à peu près de la même façon :
    A. Ceux qu croient avoir une vision politique mais dont l’avis se résume à : « surtout que rien ne change » (électeurs du parti libéral ou du parti conservateur)
    B. Les nationalistes (de droite qui se parent de quelques plumes protectionnistes pour faire croire qu’ils sont du côté « du peuple dans son ensemble, tout en tapant presqu’exclusivement sur les immigrés comme si les immigrés étaient responsables de la panade dans laquelle nous sommes, et parfois sur les banquiers comme si les banquiers agissaient de leur propre initiative et non à la demande des élites économiques mondiales
    C. Les gens qui pensent que la crise est gravissime et que le système n’est plus viable (gens que les premiers appellent « la gauche radicale », alors que c’est le seul courant à avoir une vision réaliste de la situation
    D. La petite partie de la population qui bénéficie de l’État providence (professeurs, avocats, médecins, intellectuels, fonctionnaires et métiers syndiqués) et est encore relativement épargnée par la crise (électeurs du PQ – le parti des corporatismes égoistes et court-termistes)
    E. La masse de gens (les plus pauvres des Québécois, les immigrés récents) qui ne votent pas et se méfient de la politique parce qu’ils ont été niés par le groupe D. Une partie des membres de ce groupe se retrouvent parfois chez les électeurs de A et B (votant systématiquement contre leurs propres intérêts).

  102. Bravo. C’est génial!

  103. On progresse.

    En faisant son deuil sur la moindre possibilité de gagner l’appui d’une masse critique de la population, les séparatisses/souverainisses/indépendentisses (on ne sait toujours pas comment les nommer) ressentent des émotions normales (dans l’ordre):
    1- les séparatisses/souverainisses/indépendentisses, se souviennent où ils étaient le moment ou ce dénouement ‘malheureux’ du séparatisme/souverainisme/indépendentisme s’est avéré une évidence ;
    2- des publications de ce genre de création de M. Lisée, d’une rage à peine voilée ;
    3- Pauline répètera avec une variété de formules : « stp, de grâce, laisser nous prendre quelques sièges pour ne pas laisser la droite tout contrôler…. »;
    4- À surveiller : baisse significative et inévitable des énergies et de l’enthousiasme des séparatisses/souverainnisses/indépendentisses (même les artisses) ; et
    5- Soir d’élection….. et VLAN!!!

    Voici une blague populaire, racontée après la récente vilaine défaite du BQ, que nous recyclerons:
    Quelle est la différence entre une Toyota Tercel 1992 et le BQ?
    La Toyota Tercel 1992 à un un siège de plus.

  104. En plus de faire vos plates excuses, en ce qui concerne le PLQ, a ce que je sache, la corruption date aussi des années Péquistes, et de plus en avez vous les preuves qu il y a eu corruption.

    Vous avez la mémoire courte, je me souviens des péquistes on en étaient assez ecouré qu on les a mis dehors. Pauline Marois, prends partie des étudiants juste pour se faire du capital politique, mais même eux ne l’aiment pas.Toutes les magouilles qu’elle a pu faire avec son mari, elle est millionnaire maitenant mais c est nous qui avons payé pour cela, Elle pis sa toilette silencieuse de 300,000 dollars

    donc c est dit, je n’aime pas qu on accuse quelqu’un sans en avoir les faits et preuves

    voila votre article est ridicule

  105. @ Beatrice Desmarais

     » Pauline Marois, prends partie des étudiants… »
    « Elle pis sa toilette silencieuse de 300,000 dollars

    donc c est dit, je n’aime pas qu on accuse quelqu’un sans en avoir les faits et preuves »

    Donc vous avez des preuves de la toilette à Mme Marois Mme Beatrice ou écrivez-vous sans preuves. L’avez-vous vu la toilette à 300 00 à Mme Marois?

    J’aimerais bien en voir une, en plus ce serait une preuve de vos dires.

    SVP montrez moi la toilette Mme Beatrice si-ou-plait.

  106. Bonjour mme. Béatrice Desmarais! Que pensez-vous qu’il se passe en ce moment… Une commission d’enquête sur la corruption dans la construction. Attendez la fin avant de dire que le gouvernement est blanc comme neige. Maintenant j’aimerais parler de d’autre chose, c’est drôle, j’ai entendu parler de l’Option Nationale pour la première fois hier. Aucun médias n’en parle ou très peu. C’est un ami qui m’a informé de l’existence du parti et il m’a donner le goût de m’informer. Je discutais avec lui de l’orientation des décisions politiques prisent par le gouvernement actuel sans le nommer, qui va à 180 degrés de mes choix de vie et convictions profondes. Je m’informes maintenant depuis hier sur les choix et les buts de l’Option Nationale et je ne peux constater que ce parti représente les idéologies que je défends. Le choix maintenant est déchirant entre un parti opportuniste et changeant qui veux ou ne veux pas faire la souveraineté, tout dépendant de l’opinion populaire et celui d’un parti dont l’orientation est très claire et la défend avec conviction. Mon vote va aller à l’Option Nationale, mais à l’idée de diviser le vote souverainiste, me laisse perplexe et la crainte d’une réélection du parti libérale et de Jean Charest, me laisse sans voix et dans un état de frustration qui ne me plaît pas. Je suis opportuniste quant à l’avenir de ce parti, car quand nous défendons des idéaux justes et sensés, les bonnes décisions sont prises pour assurer un avenir à la jeunesse et la sécurité à la vieillesse. Bravo Option Nationale, je vous supporte. Pour un mieux être collectif, voter Option Nationale! Merci à vous.

  107. Ah oui j’ai oublié aussi,pour faire suite à mon premier texte. Je le commence comme suit. Maître de nos ressources, voilà une belle idée. Mais elle n’est pas d’hier, c’est ce qu’a fait René Lévesque avec Hydro-Québec il y a plusieurs années, notre porte-étendard que nous sommes si fier. Mais une si belle idée entre les mains de gens qui n’ont que les profits et le contentement de leurs amis ne peut qu’être qu’un désastre environnementale et un vole de nos ressources aux profits de sociétés privés qui exportent la matière première sans la transformer. Hydro-Québec a vendu à Pétrolia, 35 permis d’exploration (6300 km2) sur l’île d’Anticostie, un havre de paix pour la faune et la flore, sans consulter le peuple québecois.
    Aujourd’hui encore, quand je parles de ce qui se passe à Anticostie, les gens me répondent qu’ils ignorent tout du sujet. Les termes de l’entente sont gardés secrets, mais le potentiel des réserves de pétrole sur l’île d’Anticosti s’élèverait à 31 milliards de barils selon Pétrolia. De l’argent que ne verra jamais Hydro-Québec et du même coup les propriétaires légitimes de Hydro-Québec, nous québécois. Ce n’est qu’un cas permis tant d’autres, avec le plan de liquidation du nord. La nationalisation de nos ressources est plus que primordiale, l’Option Nationale prône cette idée, car les profits engendrés seraient immense et rendraient le Québec prospère et nous ne verrions plus aucun intérêt à être dépendant d’un Canada qui nous ressemble pas et qui nous méprise, avec M. Harper à sa tête. Mon choix pour un Québec en santé financière, dénué de toutes crises sociales dû à la sur-taxation et l’imposition monstre des contribuables, Option Nationale !

    Vincent Gagné,
    Baie-Comeau

  108. Monsieur Lisée, j’espère que vous ne deviendrez pas politicien, nous privant du plaisir de vous lire ici.

    Il y a si peu de choses dans la vie qui procurent tant de joie… merci!

  109. Bonjour M.Lisé

    Felicitation!Pour votre effort d excuses
    c est bien.

    Je propose de s unir pour gerer un gouvernement qui ne sera pas dogmatique et corrompu que ce soit de droite ou de gauche ou du centre.
    Le gouv. ne controle meme plus Hydro Quebec qui depense a qui mieux mieux sans aucun risque de
    consequences, lors de defaults administratifs~!!!!

    La clef c est de les surveiller tous autant qu ils soient car ils sont dans l assiette au beurre.

    Et l hommerie depasse la rigueur, l etique et la morale.

    J ai sorti du PQ par des preuves de tres mauvaises administrations. Mais apres M.Levesque et M.Parizeau,

    Il nous faut un parti neuf et serieux.

  110. Il est triste de constater que certaines personnes ne peuvent même pas supporter de se faire servir la même médecine qu’elles servent aux autres. Triste!!!

  111. Vous avez du temps à perdre.Par chance qu’il y a des gens industrieux qui créent de la vraie richesse pour vous permettre d’écrivailler et de vous présenter pour le parti pro-dette et pro-bureaucratie.
    Bonne journée quand même