Serge Ménard vs la corruption: message subliminal, la suite

par

Les gazettes nous annoncent ce matin que l’ex-ministre péquiste et actuel député bloquiste Serge Ménard a été pressenti pour diriger la nouvelle unité permanente anti-corruption du gouvernement Charest.

On ne sait pas s’il va accepter, mais cela m’oblige (oui, oui, m’oblige) à vous refourguer mon billet du 26 janvier dernier, écrit après deux annonces similaires:

« Lucien Bouchard à la rescousse » pour le dossier pourri des gaz de schiste. Diane Lemieux au combat, pour le dossier pourri de la construction. Cette coïncidence du calendrier porte un message subliminal.

Quand ça va mal, quand vous avez besoin de quelqu’un d’intègre et de compétent, tournez vous vers l’écurie péquiste.

Vous ne trouvez pas ? Ouvrons plus largement notre champ d’investigation. Un viaduc tombe, il faut une enquête. Appelons Pierre-Marc Johnson, ex-premier ministre péquiste. Il y a comme un vide de leadership au Québec et on veut le combler. Vers qui nous tournons-nous ? François Legault, ancien ministre péquiste.

Un peu plus loin dans le passé, le gouvernement libéral se cherche-t-il un candidat économique de qualité? Qui trouve-t-il ? L’ancien péquiste Raym0nd Bachand.

Il y a comme une tendance, là, non ?

Certes, il arrive que des membres de la mouvance libérale soient nommés, mais avec quels résultats ?

Daniel Johnson, ex-premier ministre, dans le dossier du CHUM. Charest lui en veut encore d’avoir torpillé son projet de CHUM à Outremont.

Et puis il y a Bastarache. Il n’a pas passé la rampe de l’opinion, loin s’en faut.

Que les péquistes énumérés plus haut soient d’ex-péquistes atténue le message subliminal, mais à peine. Petit à petit, il devient évident que l’intégrité et la compétence ont une marque de commerce. Et ce n’est pas la marque libérale.

Ce message n’est pas retenu ni payé mais certainement diffusé par le Parti libéral du Québec.

15 commentaires à propos de “Serge Ménard vs la corruption: message subliminal, la suite

  1. C,est quoi la meilleure manière de faire taire le rapporteur????
    C’est de lui faire tenir le sac.
    Dedans jusqu’au coup il ne peut parler sans s’incriminer lui-même.
    Comment on appel ça encore convergence?
    Si on uni nos effort pour sortir la corruption du systeme c’est une bonne chose. Si c,est pour mettre plus de monde dans le coup s,en est une autre.
    Démèler le bon grain de l’ivrès. Facile ou difficle d’être lucide dans les jeux politiques des magiciens de service.

  2. Séparer le bon grain de l’ivraie avant que l,académie essaie de saboter le message en ridiculisant la forme.

  3. Tant qu’aller les chercher (les péquistes) un par un, pourquoi ne pas démissionner et confier la tâche a Mme. Marois de former un gouvernement de gens Honnètes , on gagneraient du temos.

  4. Trouver l’erreur ! Jean Charest et son gouvernement ont nommé a tous les postes de la fonction publique et para-publique , depuis 2003 , tout ce qui était libéral ou p’tis namis libéral qui se faisait aller la queue pour avoir un poste avec l’aide de post-it ou pas ….
    Voila que pour nettoyer la collusion , la corruption et les magouilles de tous ces profiteurs , Jean Charest ne peut trouver et nommer un seul libéral crédible et honnête susceptible de nettoyer ses dégats …..
    Ironique en effet que seul des souverainistes peuvent nettoyer l’écurie d’Augias …. Quant la nomination d’un souverainiste pour président une commission d’enquête que seul le peuple exige ?
    Rendu a ce stage , le gouvernement de Jean Charest , usé jusqu’a la corde , devrait céder le pouvoir et aller en élection car , il est devenu illégitime ….

  5. Est-ce que vous dites que l’allégeance politique est un facteur déterminant a considérer dans les comptences reliées à l’exercice d’un emploi?
    J’espère que non car il faudrait voter du bon bord pour avoir le droit d’occuper un poste… N’est-ce pas justement ce dont les normes du travail essaie de nous préserver de ne pas subir d’injustice dans un processus d,embauche en regard a des opinions personnelles?
    Entre opinions et comportements il y a une marge d,erreur… surtout en politique ou le rôle des politiciens n’est pas d’avoir des opinions mais du charisme et un solide arguementaire pour être assez populaire pour être élus. Ce sont les membres de l’équipe qui font le reste hum vous savez très bien celà… mais n’êtes évidement pas le seul. Je pense que le commun des mortel en est conscient. Mais parfois il fait l’autruche, heureux les innocents(quand il pense qu’il n’a aucun pouvoir sur la situation), parfois il est omnubilé par les jeux mais sait que ça n,est pas propre, et d’autres fois critique mais ce fait rabrouer pour qu’il se ferme la trappe.
    Ménard avait du charisme et surtout de la crédibilité face aux groupes criminalisés. Mais il reste que ça dénonciation tardive de l’évènement de l,enveloppe(sortie au moment de la demande incessante même de commission) et l’annonce de sa candidature encore au moment ou la ressurgeance de la demance de commission sont des hasards que je préfère ne pas qualifier.

  6. Ce qui démontre encore une fois le grand vide et le manque de compétence autour de Jean Charest.

    Comment voulez vous que Jean Charest puisse se gouverner lui meme quand il est devenu inapte a gérer en bon pere de famille ,notre patrimoine, nos avoirs collectifs et nos ressources qu’il distribue a bas prix a son entourage avec une prodigialité indécente.

    Je ne serais pas du tout surpris que la prochainne personne compétente qu’il appelle a l’aide soit Pauline Marois pour le remplacer.

    Ce qui règlerait définitivement son probleme qui est de trouver des gens compétent pour gouverner le Québec qu’il ne trouve pas dans son entourage .

  7. Il semble en effet que dans la rubrique :  » vols et magouilles », le parti québécois ait un très bon dossier.

    Tout ce que je peux trouver en 43 ans d’histoire est ceci:

    – des manteaux un peu trop attirants pour Claude Charron.

    – des nationalistes, trop nationalistes au goût de Claude Morin.

    Pour le reste, il semble que le poste comptable 101:  » intégrité et compétence » du Parti Québécois soit bon. Très bon.

  8. Serge Ménard pourrait-il avec une bonne équipe ramasser suffisamment de preuves pour déclencher une enquête publique ? Il faudrait lui nommer une armée de procureurs et d’enquêteurs péquistes ? Il aurait besoin d’une police d’intelligence très sophistiquée style espionnage pour trouver les grosses enveloppes brunes ! Me semble que c’est plus simple de déclencher une enquête publique élargie avant l’élection. Pendant ce temps nos ressources se dilapident et le tissus social s’en ressent. Notre apathie a des conséquences…

  9. Moi ce que j’ai trouvé indécent dans cette affaire c’est lorsque Simon Durivage as annoncé cette nouvelle sur les ondes de RDI ce matin .

    Le sourire fendu jusqu’aux oreilles crampé en deux de rire avec des gros immaginer la jouissance de Jean Charest.
    C’est bien beau d’etre libéral ou fédéraliste mais il me semble que comme journaliste monsieur Durivage as un devoir de réserve et doit garder son impartialité

    Pourtant le message que tous ont vu dans cette nomination a part Simon Durivage c’était que finalement Jean Charest n’avait plus personne de compétent dans son entourage pour remplir les fonctions nécessaite puisqu’il fait appel sans cesse a des personnalitée venant de l’opposition pour régler les problemes qui assaillent son gouvernement .

    Me semble que Simon Durivage n’avait pas se tordre de rire a ce point pour annoncer cette supposée nomination.

    On sentait dans son discours un plaisir évident encore plus grand que l’on ne retrouve que chez les fédéraliste libéraux lorsqu’ils croient avoir embêter le parti Québécois

  10. Je crois que Serge Ménard avait été un très bon ministre de la Sécurité publique.
    Il est probablement l’homme le plus suceptible d’obtenir une bonne coopération de la Sureté du Québec.

    Salutations cordiales

  11. @ Jean-Claude Sicard (# 3):

    « EX » péquistes Jean-Claude…EX!!!

  12. Serge Ménard n’aura jamais la trempe pour mener à bien cette mission. Heureusement que la nouvelle est fausse.

  13. Monsieur Yvan, vous avez peut être un peu raison. Mais il ne faut pas blâmer le messager. Si ça continue il n’y aura plus personne de pas crampé. Je préfère quelqu’un d’authentique qui n’est plus capable de s’empêcher de rire de Jean Charest que quelqu’un qui rit de nous avec le sourire ou un air de beuf !