Le premier train autonome à l’énergie solaire est né

par

Ce serait là une première mondiale: une réserve naturelle de Hongrie met présentement à l’essai un petit train touristique qui est uniquement alimenté à l’énergie solaire, grâce aux capteurs qui recouvrent son toit, rapporte Reuters.

Baptisé Vili (ce qui fut dire « tramway »), ce train est 100% non polluant et il est entièrement autonome car il produit et emmagasine l’énergie à mesure qu’il fonctionne, réglant du coup le principal défi des véhicules électriques: la nécessité de régulièrement recharger les accumulateurs.

Pour y arriver, le toit du prototype est recouvert de 100 pi2 de cellules photovoltaïques, qui convertissent l’énergie solaire en électricité, et il est équipé de dispositifs qui récupèrent l’énergie dégagée lors du freinage, pour l’emmagasiner et l’utiliser plus tard – une technologie qu’on retrouve sur les voitures de Formule 1.

Même s’il existe d’autres trains alimentés à l’énergie solaire, tous doivent recharger leurs batteries à des stations qui, elles, sont pourvues de capteurs. Mais selon les concepteurs, aucun autre train n’est muni de ses propres capteurs sur le toit.

Puisque le gabarit des rails du Vili n’a pas d’équivalent, on envisage de construire un prototype plus volumineux, qui pourrait éventuellement être utilisé à plus grande échelle sur des voies ferrées conventionnelles, en ville ou en campagne.

Une histoire – et un train – à suivre…

Pour visionner la vidéo de Reuters, cliquez ici.



 

Impossible d'ajouter des commentaires.