La valse des déchets

L’orbite terrestre, un endroit dangereux, vous dites ?

par

Photo: Agence spatiale européenne

Des millions d’objets — pièces de fusée, satellites actifs et inactifs, débris d’explosion — voyagent autour du globe à une vitesse moyenne de 25 000 km/h. Parmi eux, environ 12 500 ont un diamètre de plus de 10 cm, la taille d’une balle de baseball. Bien que l’armée américaine traque en permanence les plus gros objets, un accident avec une navette ou la station spatiale internationale n’est pas exclu. Quatre incidents ont déjà eu lieu.

1991 : La russie lance le bal
Le premier accident de l’espace officiellement recensé : un satellite de navigation russe datant de 1988 heurté par un débris s’étant détaché d’un satellite jumeau.

1996 : Faux pas français
Une sorte de « tir ami » de l’espace : un fragment de la taille d’une valise provenant d’une fusée française Ariane a percuté le satellite-espion Cerise, du même pays, l’endommageant sévèrement.

2005 : la Chine trébuche
Collision entre deux débris, à 885 km au-dessus du pôle Sud : l’étage d’un lanceur américain Thor datant de 1974 et un morceau provenant d’une fusée chinoise lancée en 2000.

2009 : la piste est pleine
Deux satellites — un de télécommunications américain et un militaire russe hors service — sont entrés en collision à 800 km au-dessus de la Sibérie et ont été pulvérisés. Une nuée de nouveaux débris ont été propulsés dans l’orbite terrestre.

Impossible d'ajouter des commentaires.