Allez-vous être remplacé par un robot? Demandez-le à… notre robot!

On a demandé à notre journaliste d’écrire un reportage sur la robotisation des emplois. Il a préféré programmer un robot qui écrit des reportages à sa place!

par  
Illustrations de Stéphanie Aubin, pour L'actualité.

Illustration: Stéphanie Aubin, pour L’actualité

5 commentaires à propos de “Allez-vous être remplacé par un robot? Demandez-le à… notre robot!

  1. Impressionnant et troublant à la fois. Plusieurs vraies et fausses nouvelles se propageront à la vitesse de l’éclair. Hum!!!

  2. C’est bien, il m’a classé comme très peu a risque d’être remplacer par un robot. honnêtement je ne suis pas surpris: je suis ingénieur de production automatisé, créé et implanter des robots c’est mon métier…

  3. Intéressant et amusant, bravo pour cette initiative!

    Seulement hier j’étais dans un McDonald où on avait remplacé toutes les caisses sauf une par des panneaux électroniques de commande. Voilà des jobs de perdus pour plusieurs jeunes de ce coin. Je pense que les revendications genre salaire minimum à 15$ ne feront qu’accélérer cette tendance.

    Il faut comprendre qu’il y a un principe économique de base qui s’applique. Si pour diverses raisons (par exemple si vous faites partie d’un puissant syndicat…) le coût relié à votre emploi est relativement élevé par rapport à ce qu’il en couterait de mécaniser votre activité alors vous êtes clairement à risque.

    Comme quoi quand il y a un déséquilibre dans l’attribution des valeurs les marchés finissent toujours par corriger le problème.

    • Monsieur Brasseur, le salaire minimum à 15$ ne verra jamais le jour. Les entreprises ne sont déjà pas compétitive avec un salaire minimum en deçà de 10$. Encore plus d’entreprises déménageraient leur pénates en Chine. Les McDo et compagnies vendraient leur malbouffe, le double de ce qu’ils sont présentement etc.