Budget : comment économiser des centaines de dollars par mois

Vous pouvez épargner des milliers de dollars additionnels chaque année. Voici 60 façons de réduire vos dépenses sans sacrifier les choses qui vous plaisent.

par Romana King et Sarah Efron (publié dans MoneySense) ; traduit par Jean-Hugues Laurin et adapté par Annie Florent
Budget : comment économiser des centaines de dollars par mois

Photo : iStock

Menu :

À la maison >>
Au travail >>
Dans l’alimentation >>
Pour les enfants >>
En finance >>
En matière de produits de luxe >>
Pour les vacances >>

 

À LA MAISON

 

Épargnez sur l’assurance habitation

La plupart des polices d’assurance habitation offrent une franchise de base (le montant que vous aurez à débourser si vous faites une réclamation) de 500 $. Mais si vous haussez cette dernière à 1 000 $, vous pouvez économiser 200 $ ou plus par année sur la prime à payer. En plus, votre taux est moins susceptible d’augmenter, puisque avec une franchise plus élevée, votre assureur suppose que vous serez moins enclin à faire des réclamations futiles.

 

Deux voitures, vraiment ?

Si vous visez de grosses économies mensuelles, songez à remplacer votre deuxième véhicule par un service d’autopartage comme Communauto. D’après le CAA, votre voiture coûte au moins 830 $ par mois, entretien et assurance inclus, soit plus du double de la cotisation annuelle à Communauto.

 

Même médicament, moins cher

Les produits de marque maison des pharmacies sont souvent identiques à l’original, mais coûtent beaucoup moins cher. On optant pour une marque maison – par exemple la Solution pour lentilles cornéennes Life Brand (Pharmaprix), l’ibuprofène Option + (Uniprix) ou les gélules antiallergies Personnelle (Jean Coutu) -, on paye parfois jusqu’à 50 % de moins pour un article équivalent de marque connue…

 

Débranchez les appareils électroniques qui dorment

Les télévisions et les ordinateurs en mode de veille peuvent siphonner 20 $ par mois en électricité gaspillée. Branchez-les à une barre multiprise et éteignez-la la nuit pour une économie facile.

 

Un rabais de 200 $ en 15 minutes

Règle de base du magasinage : toujours négocier le prix. Si vous n’aimez pas l’idée de marchander en personne, faites comme un journaliste de MoneySense et négociez en ligne, dans le confort de votre foyer. Après avoir déniché la table à manger idéale sur le site Web d’un manufacturier italien, il a cherché le meilleur prix en comparant ceux de différents magasins de meubles près de chez lui. Il a ensuite contacté chacun par courriel en demandant un rabais de 200 $ s’il achetait la table avec quatre chaises assorties. Le premier commerçant a tout de suite accepté. Après avoir procédé ainsi, vous pouvez imprimer le courriel, vous rendre au magasin et le présenter au commerçant comme un bon de réduction. « Il faudrait toujours négocier les articles chers, surtout les meubles », dit Kristina Matisic, coanimatrice de la série télé The Shopping Bags.


Est-ce payant d’être membre ?

Plusieurs consommateurs avertis sont de grands adeptes de Costco, et il faut le reconnaître, les frais d’adhésion de base de 55 $ sont rentabilisés rapidement. Surtout si vous achetez des articles chers comme une télévision ou des électroménagers. Mais débourser 100 $ pour devenir membre « exécutif » en vaut-il la peine ? Probablement pas. Vous recevez une ristourne de 2 % sur vos achats, mais vous devrez dépenser au moins 5 000 $ par année pour amortir les frais d’adhésion. Si vous ne faites pas attention, vous allez vous mettre à acheter des choses dont vous n’avez pas besoin seulement pour rentabiliser votre investissement.

 

Achetez du lait, obtenez un appareil photo gratuitement !

Une consommatrice futée a réussi à amasser 145 000 points sur sa carte de fidélité Optimum, de Pharmaprix. Elle achetait à la pharmacie des articles de tous les jours, comme du lait, en profitant des « Événements 20x » – des journées qui vous procurent 20 points par dollar dépensé. En une année, elle a pu échanger ses points contre un lecteur MP3 (valant 30 $), un appareil photo (en solde à 70 $) et une console de jeu Wii (en solde à 150 $).

 

Louez des outils pour des travaux ponctuels

Vous construisez une clôture ? Vous pourriez claquer plus de 1 400 $ en outils, dont 900 $ pour la tarière motorisée qui vous permettra de creuser les trous des poteaux. Louez plutôt l’équipement et vous économiserez 1 200 $ pour ce seul projet.

 

L’endroit où vous habitez influence votre façon de dépenser

D’après le professeur Michael Hogg de la Claremont Graduate University, en Californie, nous créons nos habitudes de consommation à partir de celles des amis, de la famille et des voisins qui composent notre milieu social. Donc, si vous vivez dans un secteur où tout le monde conduit une BMW, vous serez plus enclin à en vouloir une vous aussi. Si vous ne prenez pas garde, votre désir d’atteindre cette norme de consommation pourrait avoir des conséquences néfastes sur votre compte de banque. C’est un pensez-y bien lorsque vous choisissez un quartier où habiter. Si tout le monde autour de vous a un revenu disponible plus élevé que le vôtre, il vous sera difficile de suivre. Vous pouvez vous aider par l’adoption de méthodes d’épargne éprouvées, comme déposer régulièrement de l’argent dans un pot. Mais si vous êtes un acheteur compulsif, vous pourriez devoir recourir à des solutions plus radicales, comme déménager.

 

AU TRAVAIL >>

Menu :

À la maison >>
Au travail >>
Dans l’alimentation >>
Pour les enfants >>
En finance >>
En matière de produits de luxe >>
Pour les vacances >>

 

AU TRAVAIL

 

Un look sur mesure pour une fraction du prix

Pour votre habit le plus chic, vous trouverez des aubaines sur des Hugo Boss, Armani et Dolce & Gabbana si vous visitez les centres de liquidation (outlets) et les grands magasins aux États-Unis. Un lecteur de MoneySense se targue d’avoir acheté un habit « à moins de 250 $ aux États-Unis qui était affiché à 1200 $ sur les rayons ici ». Au Canada, il faut plutôt délaisser les grands noms de la mode et essayer les chaînes de vêtements de milieu de gamme chics telles que Zara et Banana Republic. « Attardez-vous au tissu pour faire un meilleur choix, nous dit Peter Papapetrou, un styliste de mode du groupe Plutino. La gabardine est merveilleuse. Elle dure longtemps et respire bien. Elle n’a donc pas à être nettoyée à sec trop souvent. » Pour profiter au maximum de votre habit, Papapetrou suggère de vous en tenir à une coupe classique sur mesure – ni trop large ni trop ajustée – pour éviter que le vêtement soit démodé après quelques années. Si la coupe des pantalons et des manches est parfaitement ajustée au moment de l’achat, vous obtenez ainsi un look sur mesure pour des milliers de dollars en moins. « La coupe l’emporte sur le tissu », précise le professionnel.

 

Mélangez plaisir et travail

La prochaine fois que vous irez en voyage d’affaires, profitez-en pour y greffer des vacances personnelles. Non seulement vous économiserez sur le coût des billets d’avion, mais le temps passé à vous rendre à destination sera considéré comme des heures de travail.

 

Accordez-vous une augmentation de salaire !

Votre employeur veut vous donner de l’argent gratuitement.

- Participez au régime de pension de votre employeur.
Les régimes à prestations déterminées sont une bonne affaire ; vous recevrez un montant fixe garanti lors de votre retraite, et sous plusieurs juridictions, la loi garantit que votre employeur contribuera au moins à la moitié de la valeur du régime. Les régimes à contributions déterminées, pour lesquels les prestations au moment de la retraite ne sont pas garanties, peuvent aussi exiger des contributions importantes de votre employeur. Peu importe le type de régime, si vous n’y participez pas, vous pourriez laisser passer une occasion valant plus de 100 000 $.

- Cherchez les cotisations équivalentes.
Plusieurs entreprises offrent de contribuer au REER de leurs employés en proportion de ce qu’y versent ces derniers. En général, ces programmes déposeront 50 cents ou un dollar pour chaque dollar que vous y mettrez, jusqu’à concurrence d’un certain montant.

- Profitez des REER de groupe.
Même si votre employeur ne vous accorde pas l’équivalent de vos contributions, investir dans les REER de votre entreprise pourrait vous faire épargner beaucoup d’argent. « Les frais sont d’environ un demi d’un pour cent, soutient Margot Bai, auteure de Spend Smarter, Save Bigger. C’est une aubaine incomparable. »

 

Le bas de gamme, à quel prix ?

Certains magasins offrent des tenues à la mode très abordables, mais vous en avez à peine pour votre argent. « Ce sont de vêtements pour des histoires sans lendemain », nous dit le styliste de mode Peter Papapetrou.

 

Plus près du boulot

Si vous aimez la vie urbaine, vous pouvez envisager de déménager plus près du travail et de prendre les transports en commun pour éviter les longs déplacements. Un couple peut ainsi épargner 1140 $ par mois, ou presque 140 000 $ sur 10 ans. C’est assez pour justifier d’emménager dans une maison de ville près des grands centres.

 

N’oubliez pas…

Vous pouvez obtenir un crédit d’impôt de 15 % pour les titres de transport hebdomadaires, mensuels ou annuels. Vous trouverez tous les détails sur le site laissez-passer.ca.

 

DANS L’ALIMENTATION >>

Menu :

À la maison >>
Au travail >>
Dans l’alimentation >>
Pour les enfants >>
En finance >>
En matière de produits de luxe >>
Pour les vacances >>

 

DANS L’ALIMENTATION

 

Les légumes bio ne sont pas tous égaux

C’est ce que nous dit Marion Nestle, une professeure de l’Université de New York spécialisée dans l’alimentation. Vous ne devez acheter bio que les produits qui contiennent normalement le plus de contaminants. Ça vaut la peine de payer plus cher pour les variétés biologiques de céleris, pêches, fraises, pommes et bleuets. Mais vous pouvez vous passer du bio – qui coûte en général 25 % plus cher – pour le maïs, les avocats ou les mangues, qui ont une pelure qui bloque les produits chimiques.

 

Diminuez votre facture d’épicerie

De plus en plus de fruits et légumes sont vendus précoupés dans des emballages alléchants. Ce n’est souvent qu’une technique du commerçant qui lui permet de demander un prix plus élevé pour une quantité moindre :

- Un contenant en plastique rempli de morceaux de cantaloup coûte 2,99 $ pour une portion. Un cantaloup entier offrant trois fois la même quantité se vend le même prix.

- Un sac de laitue préparée vous coûtera environ 3,99 $, comparé à 2,49 $ pour une pomme de laitue.

- Un paquet de sept petits concombres se vend 3,99 $, mais un seul concombre anglais d’à peu près le même poids coûte seulement 1,79 $.

 

Attention au gaspillage !

Vous pouvez bien sûr économiser en achetant de gros formats, mais cette stratégie peut se retourner contre vous. « Dix litres de ketchup ne seront pas une aubaine si vous ne les utilisez pas », avertit Kerry Taylor, auteure de 397 Ways to Save Money. Une étude effectuée par Brian Wansink, un chercheur qui s’intéresse aux comportements alimentaires, montre que 12 % de l’épicerie que nous achetons est gaspillée. Il suggère aux consommateurs de choisir des articles qui se conservent longtemps et qui peuvent se substituer à d’autres dans des recettes – par exemple, si un mets requiert du maïs en boîte ou du gombo frais, optez plutôt pour le maïs.

 

Cuisinez 22 repas équilibrés avec un seul poulet

Kerry Taylor a récemment parlé sur son blogue (Squawkfox.com) d’une expérience lors de laquelle elle a cuisiné 22 repas équilibrés à partir d’un seul gros poulet biologique, quelques légumes et des épices. Pour déguster des poitrines de poulet rôti, du chili au poulet, un ragoût de pois chiches et plusieurs sortes de soupes, elle a dépensé 48,60 $ en tout, ou seulement 2,21 $ par repas. « Les gens se plaignent que les aliments non transformés coûtent plus chers que ceux qui sont emballés, mais je ne suis pas d’accord avec eux, dit-elle. C’est fou la quantité de nourriture qu’on peut obtenir à partir d’un poulet en santé. »

 

Choisissez votre supermarché

Votre famille pourrait épargner 450 $ par mois en passant d’une épicerie fine à un détaillant à escompte comme Super C ou Maxi. Si vous faites actuellement vos courses dans un supermarché de milieu de gamme comme Loblaws, vous pourriez aussi changer d’épicerie et économiser environ 175 $ par mois.

 

Gardez l’œil ouvert !

Lorsque vous allez au supermarché, vérifiez la lecture des codes à barres à la caisse. Si un prix erroné s’affiche, vous pouvez souvent obtenir l’article gratuitement. La plupart des chaînes d’épiceries – et d’autres détaillants comme Pharmaprix, Wal-Mart et Best Buy – ont adopté la politique d’exactitude des prix du Conseil canadien du commerce de détail. Si le vrai prix de l’article mal étiqueté est inférieur à 10 $, on vous remet celui-ci gratuitement. S’il est supérieur à 10 $, on vous offre un rabais de 10 $. « Lorsque j’aperçois un article mal étiqueté, je dis simplement à la caissière : « Je crois qu’il y a une erreur sur le prix », nous dit l’auteure Kerry Taylor. J’ai pu avoir pas mal d’articles gratuitement de cette façon. »

 

Évitez de visiter toutes les allées

D’après une étude des universités de Pittsburgh et Baylor, les consommateurs dilapident près du double de leur budget discrétionnaire lorsqu’ils parcourent toutes les allées du supermarché plutôt que de se rendre seulement dans celles des articles dont ils ont besoin. Alors demandez-vous si vous devez vraiment passer dans la section des biscuits plutôt que d’y pousser votre panier sans réfléchir. Vous mangerez plus sainement aussi.

 

Une facture moins épicée

Vous économiserez beaucoup en achetant des épices de la marque maison des magasins ou chez un commerçant les offrant en vrac. Un pot de 10 grammes de basilic McCormick coûte 4,49 $ à l’épicerie. C’est plus de 18 fois le prix par unité d’un sac générique de basilic Sans Nom.

 

Moitié prix sur les restaurants et les spectacles

Des sites comme Groupon.com présentent des offres alléchantes comme « payez 15 $ pour une valeur de 40 $ de boissons et repas » dans un bon restaurant italien, ou « payez 10 $ pour des chocolats Laura Secord d’une valeur de 20 $ ». L’offre du jour vous parvient par courriel, et vous pouvez manifester votre intérêt. Elle est confirmée si suffisamment de membres se montrent intéressés. Vous imprimez alors le bon et l’échangez auprès du commerçant. Et il y a maintenant des agrégateurs de ces sites, comme DealRadar.com, qui vous fournissent un aperçu de toutes les offres des commerçants de votre région dans un seul courriel. La seule attrape ? Vous devez vous assurer que ces aubaines ne vous encouragent pas à passer plus de soirées en ville que ce que vous aviez prévu dans votre budget.

 

L’illusion, format géant

La plupart des consommateurs s’imaginent qu’ils vont économiser en optant pour de grands formats de boîtes de céréales, de jus, de papier essuie-tout ou autre. Mais si vous y regardez de plus près, vous constaterez que les détaillants essaient parfois de vous en faire acheter plus pour le même prix unitaire. « Si vous voyez quelque chose qui semble en solde, regardez bien le prix à l’unité », nous dit Jeffrey Schwartz, directeur général de Consolidated Credit Counseling du Canada. Il arrive plus souvent qu’on ne le pense qu’un article de la vie courante, comme le dentifrice, coûte moins cher par millilitre dans un petit tube que dans un gros.

 

C’est vous le chef !

Si vous aimez la gastronomie, exprimez votre passion chez vous. Un cours de cuisine peut vous amener à faire votre propre menu et votre divertissement maison. Des leçons ponctuelles dans des écoles de votre région coûtent de 70 $ à 125 $ chacune, tandis qu’un cours de 11 semaines du programme d’éducation permanente de votre commission scolaire vous reviendra à seulement 300 $. Vous rentabiliserez vite cette dépense en mangeant moins à l’extérieur et en achetant moins de repas préparés pour le souper.

 

POUR LES ENFANTS >>

Menu :

À la maison >>
Au travail >>
Dans l’alimentation >>
Pour les enfants >>
En finance >>
En matière de produits de luxe >>
Pour les vacances >>

 

POUR LES ENFANTS

 

Obtenez 50 % de réduction sur les couches

Une seule année de couches jetables peut coûter jusqu’à 1 000 $. Mais vous pouvez réduire cette dépense de 20 % à 50 % en adoptant quelques techniques utilisées par les fanatiques des bons de réduction. Candace Anderson de FrugalMom.net assure que la meilleure stratégie est de trouver des offres deux pour un dans les circulaires et les sites Web de bons (flyerland.ca et smartcanucks.ca sont de bonnes sources). Ensuite, attendez que la marque soit en solde chez votre détaillant. De cette façon, vous aurez non seulement un rabais sur le prix courant, mais vous obtiendrez deux paquets pour le prix d’un. Un autre conseil : vous pouvez aussi vous inscrire à des listes d’envoi sur les sites Web des plus importants manufacturiers, et ils vous enverront des bons.

 

Aidez votre étudiant à épargner sur les manuels scolaires

Les étudiants universitaires – et leurs parents – sont souvent surpris de constater qu’en plus de payer des frais de scolarité qui augmentent toujours, ils doivent débourser encore 1 000 $ pour les livres. Vous pouvez épargner 25 % en prenant d’assaut très tôt la librairie universitaire à la recherche d’ouvrages usagés. Une autre option est de parcourir les sites de petites annonces comme Kijiji ou LesPAC afin de dénicher des aubaines intéressantes.

 

Optez pour le REEE

Vous pouvez obtenir jusqu’à 7 200 $, gracieuseté du gouvernement, pour vous aider à payer les études postsecondaires de votre enfant. La Subvention canadienne pour l’épargne-études verse jusqu’à 200 $ pour les premiers 500 $ que vous placez dans un REEE chaque année, et jusqu’à 400 $ pour les 2 000 $ suivants, selon vos revenus.

 

Mignons, mais attention !

Méfiez-vous des collations de format pour enfants et des autres adorables produits qui leur sont destinés. Ils sont alléchants, mais habituellement, le manufacturier ne fait que mettre des aliments d’adultes dans de jolis petits emballages et gonfle les prix. « Vous pouvez épargner beaucoup d’argent en les emballant vous-même, dit la blogueuse en finances personnelles Kerry Taylor. Au lieu d’acheter un paquet de petits morceaux de fromage et de craquelins, achetez des craquelins et tranchez le fromage vous-même. Voilà ! Vous avez une collation instantanée. »

Cette minibouteille de jus de pomme à 89 cents ne semble pas chère, mais en fait, elle coûte quatre fois le prix par millilitre d’une bouteille régulière. Un joli contenant de compote de pommes pour enfants se vend 89 cents, tandis que le format régulier avec les mêmes ingrédients coûte moitié moins cher par gramme.

 

Laissez le gouvernement vous aider

Assurez-vous de profiter de tous les avantages des crédits d’impôt et des prestations gouvernementales offerts aux familles.

 - Prestation fiscale canadienne pour enfants
C’est une prestation mensuelle non imposable pour aider les familles à élever leurs enfants de moins de 18 ans.

- Prestation universelle pour la garde d’enfants
Ce versement de 100 $ par mois est offert pour chaque enfant de moins de six ans, peu importe le revenu de la famille. Si vous recevez la Prestation fiscale canadienne pour enfants, vous êtes éligible à la PUGE et vous l’obtiendrez automatiquement. Vous pouvez aussi la demander à l’Agence du revenu du Canada.

- Crédit d’impôt pour la condition physique des enfants
Les parents peuvent réclamer jusqu’à 500 $ par enfant pour les coûts d’inscription de leurs fils ou filles à des programmes admissibles d’activités physiques.

 

Sachez dire non

Vos enfants vous demandent peut-être constamment la dernière console portative Nintendo DS ou l’ensemble Lego Harry Potter, mais des études démontrent que les achats expérientiels, comme les vacances en famille ou les excursions, apportent plus de bonheur. Si vous avez un budget serré pour les cadeaux, vous devriez vous concentrer sur les activités que les membres de la famille peuvent faire ensemble et qui vous laisseront de beaux souvenirs.

 

Économisez sur l’équipement sportif

Vous voulez épargner sur l’équipement de vos enfants ? Demandez au responsable de l’équipe si des parents des saisons précédentes veulent donner le leur ou accepteraient de le vendre. Vérifiez aussi dans les magasins d’équipement sportif usagé. (Mais achetez toujours des casques et des masques neufs.)

 

EN FINANCE >>

Menu :

À la maison >>
Au travail >>
Dans l’alimentation >>
Pour les enfants >>
En finance >>
En matière de produits de luxe >>
Pour les vacances >>

 

EN FINANCE

 

Augmentez vos épargnes plus rapidement

C’est difficile de faire du profit si votre compagnie de fonds communs de placement en garde trop pour elle. Les frais de gestion des fonds communs, qui servent à payer les gestionnaires et les conseillers financiers, sont d’environ 2,5 % au Canada, et sont puisés dans le fonds sans égard à sa performance. Cela veut dire que si votre investissement profite à hauteur de 6,5 % par année, vous n’empocherez qu’environ 4 % une fois les frais payés. Si vous passez à des fonds moins coûteux en frais de gestion, comme le Mawer Canadian Balanced Retirement Savings Fund, le McLean Budden Balanced Growth Fund, ou le Phillips, Hager & North Monthly Income Fund, ces frais peuvent diminuer pour atteindre jusqu’à près de 1 %. Avec un portefeuille de 100 000 $ et un rendement équivalent, vous pourriez épargner jusqu’à 125 $ en frais par mois, c’est-à-dire 1 500 $ par année.

Économisez plus…
Si vous voulez réduire vos frais davantage, envisagez d’investir dans les Fonds Série e TD (seulement offerts par l’entremise de TD Waterhouse ou des comptes spéciaux de la série e TD). Ces fonds communs basés sur un indice boursier sont conçus pour suivre les indices du marché boursier plutôt que pour essayer de les battre. Vous ne payez donc pas pour des gestionnaires de fonds coûteux ou des frais de courtage élevés. Ainsi, ces fonds ont des frais de gestion beaucoup plus bas (entre 0,31 % et 0,50 %). Les Fonds à viser d’ING Direct sont également une bonne affaire avec leurs frais de 1,07 %.

… et encore davantage
Lorsque vous avez accumulé 50 000 $ ou plus à investir, il pourrait être judicieux d’ouvrir un compte chez un courtier en valeurs mobilières et de bâtir un portefeuille équilibré de fonds négociés en bourse (FNB), qui se négocient comme des actions, mais qui tendent à suivre les index boursiers plutôt qu’à essayer de battre les marchés.

 

Pourquoi prêter votre argent gratuitement ?

Recevoir un remboursement d’impôt est toujours agréable, mais ce que ça veut dire, c’est que vous en avez payé plus que vous auriez dû en verser au départ. À long terme, vous économiserez si vous déterminez à l’avance le montant de vos contributions REER pour une année donnée, puis que vous demandez à votre employeur de remplir un formulaire pour réduire les déductions fiscales sur votre paye en fonction de ce calcul. Sinon, vous accordez tout bonnement un prêt sans intérêt au gouvernement. Si vous tenez à lui prêter de l’argent, achetez des obligations d’épargne. De cette façon, vous recevrez au moins des intérêts.

 

Location de voitures

Vous en avez assez de payer 25 $ ou 28 $ par jour pour l’assurance pertes et dommages lorsque vous louez une voiture ? Vous pouvez éviter cette dépense en ajoutant un avenant à votre police d’assurance existante pour couvrir les locations d’autos. Appelez votre assureur et demandez l’avenant pour les véhicules loués à court terme ou empruntés. Cet avenant couvre les voitures louées au Canada et aux États-Unis, et coûte seulement entre 35 $ et 50 $ par année. D’après l’agente d’assurance agréée Margot Bai, vous paierez une franchise moins élevée que si vous n’aviez pas cette couverture additionnelle. Tant que vous louerez des voitures pour trois jours ou plus par année, vous en aurez pour votre argent.

 

32 489 $

C’est le montant total que vous épargnerez en intérêts si vous effectuez un seul paiement annuel additionnel de 1 500 $ sur un prêt hypothécaire de 300 000 $ à un taux fixe de 5 % amorti sur 25 ans.

 

Vous voulez un meilleur taux d’intérêt sur votre carte de crédit ? Il suffit de le demander.

Si vous gardez un solde impayé, il est très probable que vous puissiez réduire le taux d’intérêt simplement en appelant la compagnie émettrice. « Si vous avez toujours versé le montant minimum dû, vous pouvez être un bon candidat pour cette baisse, nous dit la blogueuse de Squawkfox, Kerry Taylor. J’en ai parlé dans mon blogue, et j’ai reçu des tonnes de courriels de gens me disant qu’ils l’avaient essayé et que ça avait marché. » Avec un solde de 5 000 $, vous pourriez économiser 35 $ de frais d’intérêts par mois, ce qui vous aidera à rembourser le capital et à finalement vous débarrasser de cette dette.

 

Le piège des cartes à primes

Les cartes de crédit offrant des primes voyages et affichant des images de plages tropicales peuvent être tentantes, mais si vous conservez un solde impayé, choisissez-en une à faible taux d’intérêt. Les cartes proposant des primes ont des taux pouvant aller jusqu’à 30 %. Si vous ne payez pas le montant total dû chaque mois, vous subventionnez les vacances de quelqu’un d’autre.

 

Épargnez sur l’assurance auto

Payez-vous trop pour votre assurance auto ? L’agente d’assurance agréée Margot Bai prétend que vous avez de bonnes chances de parvenir à négocier à la baisse le montant que vous versez simplement en appelant votre assureur. « Si vous avez une voiture vieillissante, par exemple, il pourrait être avantageux de laisser tomber la couverture pour les dommages à votre véhicule lors d’un accident où vous êtes responsable. Il pourrait également être intéressant d’augmenter votre franchise pour réduire le montant de la prime à payer. » Durant la conversation, demandez à votre agent ce qui arriverait à votre prime si vous aviez un accident. Notez l’information et ajoutez-la à votre dossier. Vous aurez une meilleure idée du coût d’une éventuelle réclamation. S’il est trop tard et que vous avez déjà eu un accident, vous pouvez téléphoner de façon anonyme au Centre d’information du Bureau d’assurance du Canada pour avoir une idée générale des réclamations qui peuvent faire augmenter votre prime de façon significative (consultez le site ibc.ca pour obtenir une liste des bureaux locaux).

 

Cessez d’enrichir votre banque

Pourquoi payer des frais quand il y a de plus en plus de banques en ligne qui proposent l’extase des opérations gratuites ? Les Services financiers Le Choix du Président offrent un nombre illimité de transactions, la possibilité de faire des chèques, l’accès aux guichets automatiques de la CIBC et vous payent des intérêts en plus (mais pas beaucoup). ING Direct présente maintenant une offre similaire avec le compte chèques ENTR@IN. Certains forfaits des institutions financières sont aussi gratuits si on conserve un solde minimal dans le compte.

 

Ne ratez pas ces déductions fiscales

- Fractionnement du revenu de pension
Vous pourriez être en mesure de transférer jusqu’à 50 % de vos revenus de pension à votre époux ou conjoint de fait s’il a le revenu le moins élevé. « Les retraités devraient tirer profit de cette occasion en or de partager les revenus de pension », nous dit l’auteure et experte en questions fiscales Evelyn Jacks.

- Pertes en capital
N’oubliez pas de réclamer vos pertes en capital sur des investissements, même si vous ne déclarez pas de gains, soutient Evelyn Jacks. Elles peuvent compenser des gains en capital des trois années précédentes et générer un remboursement sur de l’impôt déjà payé.

- Frais médicaux
Les dépenses médicales admissibles peuvent inclure l’assurance voyage, les lunettes et les lentilles cornéennes. Les contribuables handicapés peuvent souvent demander une déduction sur des modifications apportées à leur maison ou à leur véhicule.

 

Mauvaise protection

Vous songez à demander une assurance solde pour votre carte de crédit ? Oubliez ça ! Avec cette assurance, vous payez un montant mensuel (en général 1 $ par tranche de 100 $ de votre solde moyen quotidien) et en retour, l’émetteur de la carte s’engage à vous aider à régler le solde de votre compte si vous perdez votre emploi, devenez invalide ou qu’on vous découvre une maladie grave. Malheureusement, on ne vous aide pas beaucoup quand vous en avez besoin, comme l’a découvert Sherry Blakelock, une lectrice de MoneySense dont le frère avait une telle assurance. Lorsque celui-ci a dû, un jour, passer du temps à l’hôpital, sa sœur a appelé la compagnie de crédit pour demander de l’aide. Mais tout ce qu’on a accepté de payer a été le montant minimum dû, soit seulement 20,45 $. Un piètre avantage pour une assurance qui avait coûté près de 10 $ par mois.

 

Ce que ça coûte d’être optimiste

Vos lunettes roses vous coûtent-elles de l’argent ? Des études montrent que les investisseurs sont pratiquement tous trop optimistes par rapport aux rendements escomptés. On s’attend en général à ce que son portefeuille bénéficie de un à deux points de pourcentage de plus que les principaux index boursiers, même si la plupart des investisseurs obtiennent moins que la performance des marchés. On a aussi tendance à exagérer ses performances passées de 3,4 points de pourcentage en moyenne. Bien que ce soit bon d’être positif, l’expert en comportement financier Meir Statman nous dit, dans son livre What Investors Really Want, que les courtiers et conseillers financiers peuvent encourager cet optimisme irréaliste parce que les gens qui ont une idée surfaite de ce qu’ils sont capables d’accomplir vont effectuer des transactions plus souvent. Ce qui aura pour effet d’augmenter les frais de courtage qu’ils payent et, ainsi, de gruger leur rendement.

 

Épargnez 1 000 $ sur votre hypothèque

Si vous avez un prêt hypothécaire à taux variable, informez-vous de la fréquence à laquelle l’intérêt est composé. « Plus l’intérêt est composé souvent, plus vous payez cher », nous dit le courtier hypothécaire Kim Gibbons. S’il l’est deux fois par année plutôt que toutes les deux semaines, vous économiserez plus de 1 000 $ en cinq ans sur un emprunt de 350 000 $ à 5 % d’intérêt.

 

EN MATIÈRE DE PRODUITS DE LUXE >>

Menu :

À la maison >>
Au travail >>
Dans l’alimentation >>
Pour les enfants >>
En finance >>
En matière de produits de luxe >>
Pour les vacances >>

 

EN MATIÈRE DE PRODUITS DE LUXE

 

Prolongez leur vie

Apportez chez le cordonnier ces souliers que vous n’avez jamais portés. Un expert peut teindre une paire de chaussures italiennes pour environ 35 $ : vous aurez ainsi des souliers qui ont l’air neufs pour une fraction du prix d’une nouvelle paire. Vous pouvez aussi faire teindre des chaussures pour femme, des sacs ou des manteaux, mais attention au prix : en général, plus votre article est gros, plus le service coûte cher.

 

Un look sur mesure pour 75 $

Normalement, vous devez payer 170 $ ou plus pour une chemise d’habit sur mesure. Mais seulement pour la première. Une fois que les mesures sont prises, vous pouvez commander une chemise avec vos tour de cou et longueur de manches sur des sites comme JustWhiteShirts.com (à partir de 75 $ pour une chemise) ou ThePerfectShirt.ca (à compter de 120 $).

 

Devenez VIP

Vous avez peut-être déjà entendu parler de ces ventes d’échantillons où on peut faire de grosses économies. Mais Jane Juzda du magazine LouLou dit qu’il peut être difficile d’y dénicher sa taille et qu’on n’y trouve généralement que des modèles de l’année précédente. Il y a une meilleure façon d’économiser : inscrivez-vous sur la liste de courriels de votre détaillant favori et bavardez avec les vendeurs pour faire partie de la « clique ». Des chaînes comme Banana Republic ou BCBG organisent des ventes VIP – ouvertes seulement aux clients « favoris » – où vous pouvez économiser jusqu’à 60 %.

 

Payez 50 % de moins pour une coiffure haut de gamme

Vous voulez le service exclusif et les avantages d’un salon haut de gamme pour la moitié du prix ? Rendez-vous dans les instituts de coiffure, qui sont aussi des écoles pour stylistes. Un lavage, une coupe et une mise en plis qui vous coûteraient 100 $ ou plus dans un salon haut de gamme ne vous délesteront que de 32 $ à l’Institut Aveda. Oui, votre coiffeur sera un étudiant, mais il sera sous la supervision de stylistes expérimentés, qui sont aussi des professeurs. Mais il ne faut pas être pressé : les rendez-vous peuvent durer deux heures, et même plus pour des teintures.

 

Achetez hors saison

Le magasinage a ses saisons, et si vous savez quand acheter, vous pouvez réaliser de grosses économies. Par exemple, la plupart des magasins de meubles reçoivent leurs nouveautés en février et en août ; ils veulent donc liquider le stock restant pour leur faire de la place. De même, si vous êtes en quête d’un bateau, achetez tôt et vous pourriez avoir le modèle de l’année précédente pour 5 000 $ de moins. Le calendrier ci-dessous montre quels sont les meilleurs moments pour bénéficier de la meilleure réduction.

  Janv. Févr. Mars Avr. Mai Juin Juill. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
Bateaux X X X                  
Maisons et condos X                      
Voitures de luxe                     X  
Barbecues                 X      
Véhicules récréatifs                     X  
Appareils ménagers                       X
Bijoux     X X   X X X X X    

 

Dépensez ici, économisez là

Selon Jane Juzda du magazine LouLou, vous pouvez avoir un look de designer pour moins cher en dépensant plus sur des articles courants et moins sur les autres.

  Dépenser plus pour … Pourquoi Dépenser moins pour … Pourquoi
Femmes Petite robe noire Cela vaut le coup de payer pour en obtenir une de qualité, qui pourra être utilisée en toutes sortes d’occasion. Pyjama Il vous faudra le remplacer régulièrement… et qui d’autres que vos proches le verront ?
  Sac à main Cet accessoire-clé vous suit partout où vous allez. Bijoux de fantaisie Cela ne vaut pas la peine de dépenser beaucoup d’argent pour de tels accessoires saisonniers, qui se démodent rapidement.
  Talons aiguilles Des talons aiguilles de qualité auront fière allure et dureront plus longtemps que vous ne le croyez. Bottes d’hiver Quel que soit le montant que vous dépenserez, le calcium les endommagera dans un an ou deux.
Hommes Ceintures C’est l’accessoire qui attirera l’attention de tout le monde, alors portez attention à sa qualité. Chemise habillée Portée avec un complet, personne ne la remarquera. Il est préférable de dépenser davantage pour une veste.
  Complet Un complet de qualité vous habillera pendant des années. Procurez-vous un pantalon supplémentaire, car il s’use toujours en premier. Cravates Leurs couleurs et leurs modèles se démodent facilement. Il vaut mieux débourser moins et changer son style plus fréquemment.

 

La grande demande pour moins cher

Les futures mariées peuvent dépenser 2 500 $ pour une bague de fiançailles d’un demi-carat (selon sa pureté). Mais les acheteurs intelligents en auront plus pour leur argent. Sur Costco.ca, vous pouvez trouver une bonne sélection de bijoux, y compris des bagues de fiançailles et de mariage. Une bague de fiançailles d’un carat chez Costco coûte seulement 6 200 $ ; c’est 900 $ de moins que ce qu’en demanderait la plus importante chaîne de bijoux du pays. Et, oui, le diamant est souvent d’aussi grande qualité.

 

Gastronomie à petits prix

Épargner de l’argent ne veut pas toujours dire se priver des petits plaisirs de la vie. Voici quatre façons d’économiser sur des sorties gastronomiques au restaurant.

  • Épargnez de 30% à 50% sur votre facture en réservant pour le dîner plutôt que pour le souper.
  • Essayez un restaurant qui vient tout juste d’obtenir une cote de trois étoiles. Les prix n’auront pas encore été augmentés pour refléter le nouveau classement.
  • Évitez le plat le plus cher au menu. Il est là pour faire paraître le reste de la carte comme une aubaine.
  • Sortez des sentiers battus. Les restaurants les mieux cotés en ville ont tendance à être plus chers que leurs équivalents situés en dehors des grands centres.

 

Se calmer pour mieux acheter

Vous rêvez d’avoir une Mercedes, mais vous ne savez pas comment vous allez amasser le montant nécessaire ? Calmez vos pulsions. Selon des chercheurs de l’Université Cornell, à New York, une famille qui gagne 100 000 $ peut diminuer ses dépenses discrétionnaires de 30 % en évitant les achats impulsifs et économiser ainsi 5 700 $ par année.

Conseils à suivre si vous voulez moins de désordre dans le sous-sol et plus d’argent pour les petits plaisirs de la vie :

  • Faites une liste avant d’aller magasiner. Les recherches montrent que de cette manière, vous additionnez mentalement le coût total de vos achats pendant que vous faites vos emplettes: ça aide à respecter votre budget.
  • Ne touchez pas. Les chercheurs de la Kaunas University of Technology, en Lituanie, ont découvert que les gens qui examinent de la marchandise sont à 67% plus portés à l’acheter.
  • Limitez-vous dans le temps. Le moins d’heures vous restez dans les magasins, le moins vous allez acheter. Parfois, c’est vraiment aussi simple que ça.

 

POUR LES VACANCES >>

Menu :

À la maison >>
Au travail >>
Dans l’alimentation >>
Pour les enfants >>
En finance >>
En matière de produits de luxe >>
Pour les vacances >>

 

POUR LES VACANCES

 

Enregistrez une valise additionnelle et économisez

Si vous prévoyez avoir beaucoup de bagages et que votre transporteur offre cette option, envisagez de payer un supplément pour enregistrer une valise supplémentaire. Sinon, une fois à l’aéroport, vous devrez payer des frais pour chaque livre dépassant la limite permise.

 

Participez à des enchères de vols et d’hôtels à bas prix

Pour vos prochaines vacances, visitez des sites d’enchères comme Hotwire.com et Priceline.com. Quand une journaliste de Money Sense a dû se rendre de Toronto à Vancouver, elle a fait une offre sur Priceline.com sur des vols de Buffalo à Seattle (le départ devait se faire des États-Unis, alors elle a parcouru le reste du trajet en voiture). Elle a profité d’une super aubaine et a pu économiser plus de 3 000 $ sur des vols aller-retour pour elle et son mari. Elle a aussi réservé son hôtel sur Priceline, dénichant un quatre étoiles au centre-ville de Seattle pour moins de la moitié du prix annoncé.

 

L’hébergement gratuit pour vos vacances !

Un hébergement gratuit à 100 % pour vos prochaines vacances, ça vous paraît intéressant ? Songez alors à l’échange de maisons. Des sites Web payants comme Homesforexchange.com et Ihen.com et des services gratuits comme Craigslist et Airbnb.com vous permettent de trouver des maisons convenables dans la ville que vous souhaitez visitez. Pour éviter les mauvaises expériences, planifiez tôt et communiquez souvent avec les gens qui souhaitent échanger leur maison avec vous. Partagez des photos par Internet, discutez au téléphone et faites confiance à votre instinct. Plusieurs personnes qui ont essayé le service ont apprécié l’expérience et la renouvellent encore et encore, économisant des milliers de dollars à chaque voyage.

 

Cellulaire : optez pour un service local

Vous voulez utiliser votre téléphone portable pendant que vous êtes en vacances ? Si vous avez un appareil GSM, vous pouvez économiser beaucoup en changeant la carte SIM de votre fournisseur canadien par une carte SIM d’une compagnie locale du pays que vous visitez. En le faisant à Paris, par exemple, vous pouvez faire passer le coût de vos appels de 2 $ à 20 cents la minute. La plupart des fournisseurs canadiens font en sorte que leurs téléphones ne fonctionnent que sur le réseau canadien. Mais vous pouvez faire déverrouiller votre appareil pour 50 $ chez votre fournisseur ou chez un détaillant spécialisé.

 

Évitez les bureaux de change des aéroports

Non seulement les bureaux de change des aéroports demandent des frais d’administration élevés, mais ils proposent des taux de change exorbitants et encaissent la différence. Voici combien il vous en coûtera, en dollars canadiens, pour obtenir 1 000 euros par les méthodes les plus courantes :

Faire l’échange à votre banque locale : 1 359 $

Acheter par carte de crédit : 1 373 $

Faire un retrait à un guichet automatique en Europe : 1 376 $

Visiter un bureau de change : 1 416 $

Source : Oanda.com, taux de change du 1er mars 2011.

 

Recherchez la spécialité du pays

Kathy Borrus, ancienne responsable des produits dérivés pour le Musée Smithsonian, à Washington, et auteure de The Fearless Shopper, suggère de passer du temps à chercher les aubaines avant de partir pour sa destination de vacances.

« Plusieurs pays ont leurs propres spécialités, et vous obtenez un meilleur rapport qualité-prix quand vous trouvez les artisans qui les fabriquent. » Ses suggestions comprennent l’achat d’argent au Mexique, de métaux précieux en Inde, de grenats à Prague, de perles en Thaïlande, de soie en Chine, de céramique en France ou en Espagne et de cuir en Italie.

Impossible d'ajouter des commentaires.